Le miniglucagon, nouveau régulateur local de l'îlot de Langerhans

par Stéphane Dalle

Thèse de doctorat en Biochimie et biologie moléculaire

Sous la direction de DOMINIQUE BATAILLE.

Soutenue en 1998

à Montpellier 2 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Grace a l'utilisation de la lignee cellulaire b pancreatique min 6, nous avons etudie la capacite du miniglucagon, fragment c-terminal (19-29) du glucagon, present dans le pancreas, a moduler la secretion d'insuline et analyse son mode d'action cellulaire. Nous montrons qu'a des concentrations allant de 0,1 a 1000 pm, le miniglucagon inhibe la secretion d'insuline de maniere dose-dependante, quelque soit le type de secretagogue utilise (glucose, glucagon, tglp-1 ou sulfonylure). Le miniglucagon est non seulement tres puissant (ed#5#0 = 1 pm), il est aussi tres efficace, car capable de supprimer la quasi-totalite de la secretion stimulee. Le miniglucagon est actif sans modifier les niveaux d'ampc stimules par le glucagon et le tglp-1 et sans intervenir sur la voie phospholipase c. Le miniglucagon montre la meme puissance et la meme efficacite a bloquer l'entree de calcium dans les cellules min 6 qu'a inhiber la secretion d'insuline. La technique de patch-clamp sur cellules min 6 indique que le miniglucagon induit une hyperpolarisation de la cellule b, probablement en provoquant l'ouverture de canaux potassium, ce qui a pour consequence d'abolir les depolarisations declenchees par le glucose. Nous pouvons conclure que le miniglucagon est un inhibiteur puissant et efficace de la secretion d'insuline en provoquant, par hyperpolarisation, la fermeture des canaux calciques voltage-dependants. Ses effets sont bloques par traitement des cellules a la toxine bordetella pertussis, ce qui implique probablement un recepteur original couple a des canaux potassium via une proteine g de type g#i ou g#o. De plus, l'effet inhibiteur du miniglucagon sur la secretion d'insuline stimulee par le glucose et le tglp-1 a ete retrouve en utilisant un autre modele experimental physiologique de pancreas isole perfuse de rat. Le miniglucagon apparait ainsi comme un nouveau regulateur local de la secretion d'insuline.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 194, [30] p
  • Annexes : Bibliogr.: [30] p. "in fine

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TS 98.MON-257
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.