La contrôlabilité des organisations publiques politiques : le cas des Chambres de Commerce et d'Industrie

par Ariel Eggrickx

Thèse de doctorat en Sciences de gestion

Sous la direction de Yves Dupuy.

Soutenue en 1998

à Montpellier 2 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Dans les organisations publiques politiques, on parle de gaspillages et de crise du controle : mecanismes de regulation insuffisants, faible controle democratique, opacite des comptes financiers. Sur le plan theorique, le controle de ces organisations est problematique : leur finalite interet general n'est ni stable, ni signifiante, l'evaluation des impacts des politiques menees sur la collectivite est difficile, les seuls controles formels aboutissent en general a un pseudo-controle. Le principe de subordination de l'administratif au politique, favorise la diffusion des consequences du desordre a l'ensemble de l'organisation au lieu de le circonscrire au sommet. Dans les faits, les derives (projets irrealistes ou sur-dimensionnes) sont limitees, ce qui laisse supposer qu'il existe des formes d'autocontrole plus importantes que ne laissent presupposer la litterature, ou la philosophie de la subordination de l'administratif au politique. Afin de verifier cette hypothese, nous avons choisi comme terrain de recherche les c. C. I. Qui ont une longue experience d'une gestion quasiment autonome, une comptabilite privee depuis 1992, une taille qui facilite une exploration en profondeur ; la crise actuelle de l'institution est propice aux decouvertes. Nous avons realise une enquete par entretiens aupres des organismes de tutelle et aupres des cadres de direction et des elus dans deux c. C. I. , l'une connaissant des dysfonctionnements, l'autre percue comme fonctionnant de facon correcte. Les resultats montrent dans la premiere c. C. I. Un cycle dysfonctionnel (faibles echanges elu/cadre, demotivation elu/cadre, concentration du pouvoir), si solidement ancre qu'une rupture du cycle necessite probablement plus qu'un changement d'elus. Dans la seconde c. C. I. , les echanges elu/cadre intenses ont pour effet de developper une forme d'autocontrole conventionnel qui s'appuie en partie sur les representations comptables, ce qui montre que leur role est certain, mais contingent

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : [3], 402 f
  • Annexes : Bibliogr.: f. 342-366

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TS 98.MON-174
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.