Défluoration des eaux par des procédés à membranes échangeuses d'ions : dialyse de Donnan et électrodialyse

par Mustapha Hichour

Thèse de doctorat en Chimie théorique, physique, analytique

Sous la direction de CLAUDE GAVACH.

Soutenue en 1998

à Montpellier 2 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Les travaux realises dans cette etude avaient pour objectif l'application de techniques membranaires, dialyse de donnan et electrodialyse, au traitement d'eaux dont la teneur en fluorure est superieure a la valeur maximale admissible. Ces deux techniques qui mettent en jeu des membranes echangeuses d'ions, se distinguent par la nature des forces motrices de transfert. Cette etude a ete effectuee a l'echelle laboratoire, notamment pour la selection des membranes echangeuses d'ions, et a l'echelle pre-industrielle ou l'influence de parametres physico-chimiques et hydrodynamiques a ete analysee. Un des points importants de ce travail est l'application des deux techniques membranaires au traitement d'eaux reconstituees de composition similaire a celles d'eaux naturelles presentant un exces d'ions fluorure. Trois eaux modeles relatives a trois pays differents (maghreb, senegal et france) ont ete preparees et traitees sur pilotes pre-industiels. Dans tous les cas envisages, bien que divers anions (f#, cl#, hco##3, so#4#2#) et cations (na#+, k#+, ca#2#+, mg#2#+) soient presents initialement dans les solutions a traiter, une concentration en fluorure conforme aux normes a pu etre atteinte quelles que soient les eaux et les membranes utilisees. La dialyse de donnan et l'electrodialyse apparaissent donc comme des techniques de defluoruration envisageables compte tenu de la simplicite de leur mise en uvre et de leur adaptabilite aux differents sites d'implantation. L'electrodialyse qui abaisse la teneur de tous les ions mineraux, anions et cations, entraine une demineralisation partielle et par consequent un adoucissement de la solution traitee. Par contre, la dialyse de donnan, du fait de la diffusion du sel du compartiment receveur vers la solution traitee, augmente legerement la mineralisation initiale. Cette technique qui, du point de vue energetique, est un procede plus economique que l'electrodialyse, semble donc plus adaptee au traitement d'eaux fluorurees a faible mineralite. Enfin une etude theorique concernant les transferts ioniques en dialyse de donnan a ete abordee par la modelisation de la vitesse apparente d'echange et des profils de concentration.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : x, 236 p
  • Annexes : Notes bibliogr

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TS 98.MON-152
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.