Les faunes de grands mammifères du Pléistocène moyen terminal de Thai͏̈lande dans leur cadre phylogénétique, paléoécologique et biochronologique

par Christelle Tougard

Thèse de doctorat en Géologie et paléontologie

Sous la direction de Jean-Jacques Jaeger.

Soutenue en 1998

à Montpellier 2 .


  • Résumé

    La faune rapportée aux restes de grands mammifères de Thaïlande est datée du Pléistocène moyen terminal (environ 170 000 ans). Sa composition se montre particulièrement intéressante dans la mesure où elle révèle l'existence de genres et d'espèces (panda géant, ailuropoda melanoleuca ; hyène tachetée, crocuta crocuta ; orang-outang, pongo pygmaeus ; sanglier barbu, sus barbatus) actuellement absents du territoire thaïlandais. Ces formes sont indicatrices de conditions climatiques plus tempérées, plus fraiches et plus sèches, qu'elles ne le sont actuellement dans cette région, de même que la présence de sous-espèces (blaireau, arctonyx collaris rostratus ; tapir indien, tapirus indicus intermedius ; serow, naemorhedus sumatraensis kanjereus) éteintes, de taille plus importante que les individus actuels. De plus, l'analyse de cette faune privilégie l'hypothèse d'échanges fauniques par le continent, de Chine du sud vers les îles indonésiennes, et vice versa, durant cette période, grâce à l'émersion d'une importante masse continentale appelée Sundaland. Elle témoigne aussi de l'ancienneté des provinces biogéographiques indochinoise et sondaïque par comparaison avec d'autres faunes du Pléistocène d'Asie du sud- est. Cependant, la présence d'espèces d'origine plus septentrionale telle que ailuropoda melanoleuca laisse à penser que la limite entre ces deux provinces, actuellement située légèrement au nord de l'isthme de Kra, était localisée plus au sud, en Malaisie voire au niveau des iles indonésiennes (Sumatra, Java, Bornéo). La richesse du gisement associée à une datation relativement précise du site fait apparaitre cette faune thaïlandaise comme faute de référence dans un contexte bio chronologique mal défini en Asie du sud-est. De ce fait, une étude des faunes quaternaires à grands mammifères de cette région a été entreprise afin d'établir une nouvelle échelle bio chronologique mettant en parallèle les faunes des provinces indochinoise et sondaïque


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (170 p.-[106] f.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 144-155

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TS 98.MON-19
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université de Montpellier. Bibliothèque du B2E.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH 598
  • Bibliothèque : Muséum national d'histoire naturelle. Bibliothèque d'anatomie comparée.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TH. 393
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.