Aspects neurofonctionnels de la viscéronociception : cas de la cystite au cyclophosphamide étudiée au travers des acitivités c-fos et Krox-24

par Karine Bon

Thèse de doctorat en Neurosciences

Sous la direction de DANIEL MENETREY.

Soutenue en 1998

à Montpellier 2 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    L'expression evoquee des marqueurs d'activite c-fos et krox-24 a ete utilisee pour analyser l'activite du systeme nerveux central (snc) chez le rat eveille place en situation viscerale pathologique a composante nociceptive (cystite au cyclophosphamide ; cp, 100 mg/kg/ip). L'approche est pluridisciplinaire : comportementale, histopathologique (vessie) et immunohistochimique (activite du snc). Une etude statistique a ete realisee qui compare les resultats moyens obtenus a ceux d'animaux controles. L'etude se fait de 1 a 4h post-injection (pi), 4h etant le temps minimum necessaire pour que la cystite se developpe completement (abrasion epitheliale, infiltration cellulaire) dans le respect de l'ethique experimentale. De 0 a 2h pi s'etablit une situation complexe ou interviennent les effets dus a l'acte d'injection (stress), a la presence des metabolites du cp dans le sang et aux premiers stades de la cystite (deme); l'activation nerveuse y est alors quasi generale. De 2 a 4h pi se developpent et s'individualisent le processus inflammatoire et la douleur qui en resulte ; l'activation nerveuse ne concerne alors plus qu'un nombre reduit de structures. Ce sont : - les zones de projection des afferences primaires, pelviennes spinales sacrees (noyau parasympathique, commissure grise dorsale, couches i et ii), et oro-pharyngees et vagales (noyau paratrigeminal). - certaines subdivisions du complexe vagal dorsal (dvc) l'area postrema ventrolaterale et les sous-noyaux medial et commissural, a la fois zones de projection des afferences vagales, paratrigeminales et spinales. - un nombre limite des zones de projection de ces differentes structures (formation reticulee bulbaire caudale, sous-noyaux central de l'amygdale et lateral du lit de la strie terminale). Le dvc qui est une structure d'integration des influences primaires (vagales) et secondaires (pelviennes via la moelle epiniere, paratrigeminales) et qui presente l'accroissement d'activite le plus significatif, aurait un role primordial dans les processus d'integration visceronociceptifs. Les autres structures en seraient les zones cibles et seraient impliquees dans l'elaboration des reactions autonomiques (bradypnee, hypotension, bradycardie) liees a l'emergence de la douleur ou des modifications du controle mictionnel (pollakiurie).

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 122, [130] f
  • Annexes : Bibliogr.: f. 107-122

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TS 98.MON-17
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.