Etude du couplage de la nanofiltration et de l'électrophorèse

par Laurent Pupunat

Thèse de doctorat en Énergétique. Génie des procédés

Sous la direction de GILBERT RIOS.

Soutenue en 1998

à Montpellier 2 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Le traitement des eaux salines est aujourd'hui realise principalement par des procedes baromembranaires comme l'osmose inverse (oi) et la nanofiltration (nf) ou electriques comme l'electrodialyse (ed). Le travail realise a consiste en l'etude des possibilites offertes par l'application d'un champ electrique transmembranaire additionnel lors d'une operation de nf. C'est la le principe d'un nouveau procede hybride : l'electronanofiltration (enf). Les resultats obtenus attestent que l'application d'un champ electrique modifie de facon considerable le transfert des ions et permet une selection ionique et non pas saline des solutes comme en nf. Les reactions de dissociation de l'eau aux electrodes provoquent une concentration des cations au niveau de la cathode et des anions au niveau de l'anode, conformement aux regles classiques d'electrophorese. Cependant, les cations divalents peuvent etre concentres, dans certaines conditions, dans le meme compartiment que les anions. Lorsque le champ electrique est applique avec la cathode cote permeat, une couche superficielle fortement concentree en cations divalents se forme sur la membrane, et une forte retention de ces derniers est observee. La deterioration de l'anode si elle est placee dans le permeat peut engendrer la formation d'ions ferreux et provoquer la concentration des cations divalents dans le permeat. Les premiers essais de modelisation, sur des solutions a cation(s) monovalent(s), confirment que les influences des deux parametres principaux de fonctionnement, la difference de pression et le champ electrique transmembranaires, sont melees. Il apparait egalement que le fonctionnement de la membrane organo-inorganique utilisee est proche de celui d'une membrane poreuse, les ions d'origine saline etant quasiment tous transportes par les veines fluides de la membrane.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 164 p
  • Annexes : Bibliogr.: p. 140-146

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TS 98.MON-1
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.