Obtention et production d'anticorps monoclonaux pour la détéction directe d'alcaligenes eutrophus CH34

par Frédéric Melchior

Thèse de doctorat en Microbiologie

Sous la direction de Pascale Bauda et de Jaïro Falla-Angel.

Soutenue en 1998

à Metz .


  • Résumé

    Alcaligenes eutrophus CH34, bactérie à gram négatif et ayant un métabolisme chimiolithotrophe facultatif, possède deux mégaplasmides pMOL28 et pMOL30 de résistances aux métaux lourds (Cd, Zn, Co, Ni, Cu, Tl, chromates, Hg et Pb. Des membranes externes de cette bactérie, cultivée avec (0,0096 g/l) ou sans fer, ont été isolées par la méthode de Forsberg et al. (1970) légèrement modifiée par Falla et al. (1990). Des marqueurs spécifiques, KDO (3-céto-2-déoxyoctonate) et SDH (succinate déshydrogénase), de la membrane externe et de la membrane cytoplasmique respectivement ont été dosés. Ils indiquent que la membrane externe a été séparée avec un bon rendement (> 90%) et sans contamination par la membrane cytoplasmique. Une étude électrophorétique de cette enveloppe bactérienne a révélé qu'en absence de fer, cinq protéines de 80, 63,5, 63, 41 et 29 kDa étaient surexprimées. Les membranes externes de bactéries cultivées en absence de fer ont permis d'immuniser des souris afin de produire des anticorps monoclonaux. Un total de 200 hybridomes producteurs d'anticorps ont été testés en ELISA. La plupart d'entre eux présentaient des réactions croisées avec Escherichia coli ou Klebsiella aerogenes. Deux d'entre eux, les hybridomes B5/7 et B5/9, produisent des anticorps monoclonaux spécifiques d'Alcaligenes eutrophus CH34. Une analyse en Western blot a indiqué que ces derniers reconnaissaient une protéine spécifique d'un poids moléculaire d'environ 41 kDa. Une étude en immunofluorescence a montré que cette protéine était exposée sur la surface de la membrane externe. L'ensemble de ces résultats suggère que cette protéine est impliquée dans le mécanisme de transport du fer. La présence des deux megaplasmides est requise pour l'expression de cette dernière. Cela semble suggérer un premier lien entre le mécanisme de résistance aux métaux lourds et le transport du fer chez alcaligenes eutrophus CH34

  • Titre traduit

    Production of monoclonal antibodies for the detection of alcaligenes eutrophus ch34


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (162 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 140-162

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la documentation et de l'édition. Bibliothèques Metz et Moselle.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.