Télévision et sérialité : éléments pour une typologie des genres fictionnels télévisuels

par Stéphane Benassi

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Noël Nel.

Soutenue en 1998

à Metz .


  • Résumé

    L'objectif général de cette thèse est de livrer une approche de la notion de sérialité dans le media télévision, en prenant pour point de départ les récits fictionnels télévisuels, programmes qui apparaissent comme étant les plus ouvertement assujettis aux phénomènes en série (sérialisation) et de mise en feuilleton ( feuilletorisation). Pour cela, nous avons tenté dans une première partie, d'établir une typologie des genres fictionnels télévisuels, en partant des classifications génériques endogènes (celles des instances émettrices) et des classifications génériques exogènes (celles des instances réceptrices) déjà existantes. Les différentes observations que nous avons pu faire nous ont permis de constater que les fictions conçues pour la télévision pouvaient connaitre trois formes de déterminations successives. Tout d'abord, elles sont classables en deux types idéaux, selon qu'elles sont singulières ou plurielles. Ensuite, elles peuvent être reparties en fonction de leurs formes syntaxiques dans les trois formes naturelles de la fiction télévisuelle que sont le téléfilm, le feuilleton et la série. Enfin, il est également possible de les regrouper dans plusieurs genres et sous-genres fictionnels, en fonction de leur degré d'affection sérielle et feuilletonesque, ainsi que du type d'image qu'elles mobilisent. Dans une seconde partie, nous nous sommes livres à une exploration généalogique et transmediatique des récits fictionnels en examinant l'évolution des deux formes sémiotiques que sont le feuilleton et la série au fil de leur développement mediologique. Cela nous a permis de voir que les fictions télévisuelles provenaient de catégories internes et de catégories externes, tout en suivant une double logique : une logique de flot et une logique éditoriale, cette dernière n'échappant que rarement a une sorte de contagion sérielle due à la modularisation ou à la paradigmatisation des produits de logique éditoriale. D'autre part, il semble que la présence parmi les genres fictionnels d'hybridations entre modes de représentation fictionnel factuel et virtuel puisse également être considérée comme une innovation propre à la fiction télévisuelle. Enfin, il semble qu'une approche sémio-pragmatique de la fiction télévisuelle ne pouvait se faire sans la prise en compte de sa dimension économique

  • Titre traduit

    Television and seriality : elements for a typology of the televised fictional genres


  • Résumé

    The general aim of this thesis is to give an approach to the notion of seriality wittrin the television medium, taking as a starting point the fictional televised narrations, programmes which appear to be subject, most overly to the phenomena of mise-en-serie (serialisation) and of mise-en-feuilleton (episodisation). To achieve this aim, we have tried in the first part to establish a typology of the televised fictional genres, taking as a starting point the endogenous generic classifications (i. E. The transmitting authorities) and the exogenous generic classifications, (i. E. The receiving authorities), both categories already existing. The different observations that we have been able to make, have allowed us to see that the fictions created for television could be separated into three forms of successive determinations. Firstly, they are classifiable into two ideal types, according to their number (whether they are singular or plural). Then, they can be divided up according to their syntactic forms into the tree main forms of televised fictions : the tv movie, the episodes and the series. Finally, it is also possible to put them together into several fictional genres and sub-genres, according to their degree of serial and episodesque affection, as well as the type of picture that they summon up. In the second part, we have worked on a genealogical and trans-media exploration of the fictional narrations, while examining the evolution of both semiotic forms that are the episodes and the series following their mediological development. This has allowed us to see that the televised fictions come from inner and outer categories, while following a twofold logic : a logic of stream and an editorial logic, the latter seldomly escaping from some sort of serial contagion due to the modularisation or to the paradigmation of products following an editorial logic. On the other hand, it seems that the presence among the fictional genres of hybridization between methods of fictional, factual and virtual representation, may also be considered as a innovation suited to the televised fiction. Lastly, it seems that a semio-pragmatic approach to the televised fiction could not be done without taking into account its economic dimension

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (482 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 469-482. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la documentation et de l'édition. Bibliothèque du Saulcy.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.