Les réseaux d'entreprise : un concept pour l'étude de la dynamique collective de valorisation des actifs

par Dorothée Touboul

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Pierre Duharcourt.

Soutenue en 1998

à l'Université de Marne-la-Vallée .


  • Résumé

    Le processus de mise en reseau des entreprises est recent. Il est rendu possible par la multiplication des relations de cooperation entre les firmes dans tous les secteurs de l'economie, notamment dans l'industrie. Aussi assistons-nous au developpement d'un nombre croissant d'etudes et de recherches economiques sur les reseaux de firmes, recherches souvent tres heterogenes. Cette these propose un cadre conceptuel unificateur. Elle etudie les nouvelles formes de cooperation interentreprises que representent les reseaux. Notre demarche et sa methodologie se situent dans le cadre de l'economie industrielle. En premier lieu, nous analysons la nature et la diversite des reseaux de firmes. En second lieu, nous etudions les differents modes de coordination des partenaires au sein des reseaux. Puis nous envisageons les raisons qui expliquent le developpement de ces nouvelles formes organisationnelles : les reseaux sont des organisations performantes et innovantes. Les reseaux permettent de diminuer les couts relatifs a l'echange, d'abaisser les couts de production, de mobiliser les complementarites entre partenaires, et de creer des externalites positives. Les reseaux se situent bien au coeur de la dynamique collective de creation des innovations. Enfin, nous montrons que ces nouvelles formes organisationnelles representent des acteurs strategiques a part entiere. En effet, la mise en reseau des partenaires permet de developper des avantages competitifs et de creer un pouvoir de marche. Les reseaux edifient souvent des barrieres dissuadant toute entree potentielle de firmes isolees ou de reseaux concurrents. Ces strategies conduisent a des reorganisations sectorielles de grande ampleur et a la mise en place de nouvelles formes de concurrence au sein des secteurs industriels : une concurrence entre reseaux de firmes. Les economistes emploient l'expression + d'oligopoles en reseaux ; pour qualifier la structure actuelle des principaux secteurs industriels. Cette recherche s'est appuyee sur de nombreuses etudes empiriques dans le cadre des secteurs suivants : l'industrie automobile, le secteur informatique et des telecommunications, l'industrie des fibres optiques, l'industrie petrochimie et notamment le secteur pharmaceutique


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (359 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 321-359 (560 réf.). Notes bibliogr. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Est Marne-la-Vallée. Bibliothèque.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : 1998 TOU 0032
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.