Contradictions sociales et formation : entre rupture et suture

par Hugues Lenoir

Thèse de doctorat en Sciences de l'éducation

Sous la direction de Philippe Meirieu.

Soutenue en 1998

à Lyon 2 .


  • Résumé

    Ce travail repose sur l'hypothèse que depuis les débats fondateurs sur l'éducation des adultes, la formation apparaît à la fois comme un outil de cohésion sociale visant à réaliser la suture entre le Capital et le Travail et/ou comme un instrument de dissociation sociale tendant à la rupture entre deux pôles inconciliables. Par l'éducation des adultes se situe au centre d'un système de tensions, au coeur d'une dialectique du social où se retrouve une double fonctionnalité (rupture-suture) à tous les niveaux et dans toutes les pratiques de formation mais à des échelles différentes et au service d'enjeux plus ou moins fondamentaux. Pour conduire cette thèse, au-delà d'une approche historique développée dans l'introduction, nous avons utilisé des recherches et des réflexions qui permettent de resituer la formation dans une tension continue, quelquefois, voire souvent, contradictoire entre développement des organisations et épanouissement des individus. Ils positionnent enfin la formation dans une problématique sociale plus large, en la situant au carrefour des évolutions de l'appareil de production, de la gestion des ressources humaines et de son utilisation comme outil de maintien de la cohésion et de la paix sociales. Ce travail s'organise en quatre parties où ont été repris des matériaux qui permettent de repérer des continuités et des ruptures-sutures dans la formation des adultes. La première partie est structurée autour de contributions centrées sur le rôle de la formation dans les organisations de travail privées ou publiques. La deuxième partie est un ensemble de réflexions sur la place, le statut et le développement de la formation permanente dans les universités. La troisième partie se focalise sur l'activité de formateur (la pédagogie") et en souligne les contradictions et les limites. La quatrième partie s'intéresse au métier de formateur, à ses évolutions et aux formations qui y préparent. Elle illustre en s'impliquant dans le débat "éthique" la rupture qui s'y opère et que certains essaient d'analyser et de colmater. Sans prétendre donner un mode de compréhension général de la formation des adultes, cette thèse permet d'en éclairer certains aspects, de souligner quelques points en débat et de proposer une clé dans le cadre de la contradiction rupture-suture.

  • Titre traduit

    Social contradictions and adult training between breaking off and suture


  • Résumé

    This research is based on the hypothesis that, ever since the founding debates on adult education, such training serves simultaneously as a tool for social cohesion, meant to accomplish the suturing of Capital and Work, and/or as an instrument of social dissociation, tending to engender a rupture between two irreconcilable poles. By consequence, adult education finds itself at the center of a system of tensions, at the heart of a social dialectic, where a dual functioning is apprant at all levels and in all training practices, though on different scales and serving ends which are more or less fundamental. To conduct this thesis, beyond the historical approach which is developed in the introduction, we have used research and reflections allowing us to resituate the training process in a continuum of tension, which is sometimes, or rather frequently, contradictory to the growth and development of organizations and/or that of individuals. These studies reposition the problem of adult education in a larger social context, placing it at the meeting point between the evolution of the production apparatus, and human resource management, in particular this training's use as a tool for maintaining social cohesion and peace. The research is organized in four parts, based on material allowing us to detect the continuities, and the rupture-suture in adult education. The first part is structured around contributions which discuss the role such programs play in private or state work organisations. The second part is a collection of reflections on the position, the status and the development of continuing education in universities. The third part focuses on the educator's activity (the pedagogy"), and highlights its contradictions as well as its limitations. The fourth part is concerned with the profession of educator, its evolutions, and the training processes used in its preparation. Through implication in the ethical debate, this final section illustrates the rupture operating within the profession, and which some attempt to analyse and reconcile. Without intending to offer an exhaustive method of comprehension concerning adult education, this thesis allows us to clarify certain aspects of the subject, to emphasize several points within the surrounding debate, and to propose a key to its understanding, in the context of the rupture-suture contradiction.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (301 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 293-301

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Lumière (Bron). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.