La rééducation à l'école : un temps "entre-deux" pour se (re)trouver, en (re)construisant son histoire et son identité "d'enfant-écolier-élève"

par Jeannine Duval Héraudet

Thèse de doctorat en Sciences de l'éducation

Sous la direction de Charles Hadji.

Soutenue en 1998

à Lyon 2 .


  • Résumé

    Y a-t-il, dans l'école, une place spécifique pour une action qui pourrait être qualifiée de "rééducative", et laquelle? Qu'est-ce qui a conduit l'école à créer ce corps professionnel en son sein? Des GAPP de 1970 aux "réseaux d'aides spécialisées" de 1990, les dispositifs d'aide à l'enfant en difficulté à l'école et les missions des rééducateurs ont connu des transformations radicales. Parallèlement, nombreuses ont été les remises en question en provenance de l'institution, endémiques ont été les crises. Comment les rééducateurs ont-ils construit, historiquement, leur identité professionnelle? Le rééducateur de l'Education Nationale est tenu d'être "capable de définir et d'argumenter sa spécificité professionnelle (autodéfinition, rôle, fonctions) auprès des différents partenaires du système. "Telle est la directive donnée par un texte officiel du 8 mai 1997. Y a-t-il, dans l'école, des enfants relevant specifiquement d'une rééducation? A quels besoins de l'enfant celle-ci devrait-elle pouvoir répondre? En quoi consiste cette rééducation? Quelles sont ses finalités? Ses objectifs? Ses méthodes? Quels en sont les "effets" sur l'enfant? Yves de la Monneraye a écrit: "C'est la parole qui est rééducatrice". Qu'est-ce qui peut conduire à affirmer que cette rééducation doit être entreprise dans le lieu même de la difficulté de l'enfant: l'école? Qu'est-ce qui, en fin de compte, est rééducatif? C'est par une démarche clinique qui interroge la théorie sur les besoins de tout enfant et sur les capacités nécessaires pour pouvoir apprendre, que nous nous proposons d'apporter des éléments de réponses à ces questions.

  • Titre traduit

    Educational therapy at school : an "intermediate" period in which to find oneself, or re-discover oneself, through the construction or re-construction of one's own history and identity as "child-schoolchild-pupil


  • Résumé

    Is there, in the school system, a specific place for a field of action which could be qualified as "educationally therapeutic", and if so what is this place? What has led the school system to create this professional corps within its own structure? From the gapp's (groups of psychopedagogical aids) of 1970 to the "networks of specialised aids" of 1990, the means of helping children in difficulty at school and missions of the educational therapists (for want of a better translation of the french term "reeducateurs") have undergone radical changes. At the same time, the question of the very existence of this corps has been posed on numerous occasions by the establishment, and there have been internal crises. How, from a historical point of view, have the therapists built up their professional identity? The educational therapist of the national education authority has to be "able to define and demonstrate his professional specificity (self-definition, role, functions) to his diverse partners in the educational system". Such are the terms of the instructions in an official text of may 8th 1997. Are there, in the school system, children with specific needs of educational therapy? What needs of the child should this therapy be able to fulfil? What does this therapy consist of? What are its final aims? Its objectives? Its methods? What are the "effects" on the child? Yves de la Monneraye wrote: "it is the spoken word which is therapeutic". What can lead people to affirm that this therapy must be undertaken in the very place where the child is in difficulty: schoool? What, when everything has been taken into account, is therapeutic? By means of a clinical approach which questions the theory of every child's needs and the skills required to be able to learn, we intend to put forward parts of the answers to these questions.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2001 par Presses universitaires du Septentrion à Villeneuve d'Ascq

La rééducation à l'école : un temps "entre-deux" pour se (re)trouver, en (re)construisant son histoire et son identité "d'enfant-écolier-élève"


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol., 792 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 346 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Lumière (Bron). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire.
  • Disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2001 par Presses universitaires du Septentrion à Villeneuve d'Ascq

Informations

  • Sous le titre : La rééducation à l'école : un temps "entre-deux" pour se (re)trouver, en (re)construisant son histoire et son identité "d'enfant-écolier-élève"
  • Détails : 2 vol. (792 p.)
  • ISBN : 2-284-01265-5
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.