Culture de fibroblastes dans des matrices de collagène tridimensionnelles : application à l'ingénierie tissulaire et à la thérapie génique

par Béatrice Chevallay

Thèse de doctorat en Sciences

Sous la direction de Daniel Herbage.

Soutenue en 1998

à Lyon 1 .

Le jury était composé de Daniel Herbage.


  • Résumé

    Dans le cadre de protocoles de therapie genique, la survie des cellules genetiquement modifiees apres leur injection intraveineuse ou intraperitoneale est limitee. Elle pourrait etre amelioree par l'utilisation d'implants vascularises appeles neo-organes ou organoides leur servant de support et permettant en outre de localiser l'implant. C'est pourquoi nous avons, d'une part, etudie le comportement de fibroblastes de peau de souris cultives in vitro dans des matrices de collagene, sous forme d'eponges stabilisees ou non par un nouvel agent de reticulation, le diphenylphosphorylazide (dppa) et, d'autre part, evalue la capacite de ces eponges de collagene a former un neo-organes apres implantation chez la souris. Les eponges reticulees constituent un meilleur support de culture in vitro pour les fibroblastes, de par leur faible degradation, leur faible contraction, une calcification pratiquement inhibee en presence de cellules, et un nombre de cellules, apres proliferation, 2 fois superieur a celui atteint dans les eponges controles. Les syntheses collageniques et proteiques et les syntheses de metalloproteinases sont identiques pour les differents types d'eponges testes. La degradation des eponges apres implantation intraperitoneale chez la souris est proportionnelle a leur temperature de denaturation et a la duree d'implantation. Environ 70% des eponges implantees sont retrouvees attachees a des organes de l'hote. Elles sont envahies par un tissu de granulation et presentent une vascularisation externe et interne des le huitieme jour apres implantation. Le suivi a long terme dans l'implant des cellules initialement ensemencees dans les eponges est obtenu par transfection de fibroblastes par un gene rapporteur exprimant la proteine fluorescente verte (gfp).


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (143 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 128-143

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Claude Bernard (Villeurbanne, Rhône). Service commun de la documentation. BU Sciences.
  • Disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 1998LYO10224
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.