Composantes périphérique et bulbaire de l'adaptation olfactive chez le rat respirant librement

par Monique Chalansonnet

Thèse de doctorat en Sciences. Neurosciences

Sous la direction de Michel Chaput.

Soutenue en 1998

à Lyon 1 .

Le jury était composé de Michel Chaput.


  • Résumé

    Cette these compare les manifestations de l'adaptation au niveau de la muqueuse et du bulbe olfactif, respectivement entree et premier relais de la voie sensorielle, en fonction de differents parametres de stimulation (qualite, intensite, et duree du stimulus). Elle a ete realisee par enregistrement electrophysiologique chez des rats anesthesies respirant librement afin de conserver l'influence possible de la dynamique respiratoire sur les mecanismes adaptatifs. Dans un premier temps, nous decrivons une methode d'enregistrement de la reactivite de la muqueuse qui ne perturbe pas la dynamique respiratoire, et nous verifions que ce signal presente toutes les caracteristiques d'un electroolfactogramme (eog). Nous traitons ensuite des caracteristiques et de l'evolution temporelle de l'eog. Ce signal est une onde monophasique contemporaine du cycle respiratoire, qui persiste tout au long de la stimulation. Son amplitude, sa latence et sa duree de repolarisation varient selon les odeurs et les concentrations. L'adaptation se manifeste par une nette reduction d'amplitude entre le premier eog et le suivant, suivie d'une decroissance ulterieure plus progressive. Elle est toujours partielle et semble plus marquee pour certaines odeurs, pour les intensites elevees et pour les stimulations de longue duree (3 min). Dans le troisieme chapitre, nous analysons les motifs temporels et les caracteristiques de decharge des cellules mitrales au cours des cycles respiratoires successifs. Il existe des modifications precoces et d'autres plus tardives. Sur 10 sec, les cellules gardent generalement le meme motif temporel (69%), quelles que soient la nature et la concentration du stimulus, et les frequences d'activation et les durees d'inhibition varient peu. Les modifications interviennent generalement en debut de stimulation. Sur 3 min, des changements de motif, de frequence ou de phase apparaissent dans 68% des cas. Enfin, nous correlons les modifications de reactivite peripheriques et bulbaires. Les changements precoces de certaines cellules mitrales peuvent etre attribues en partie a l'adaptation peripherique observee entre le premier eog et les suivants. En revanche, certaines transformations observees sur de plus longues durees ne peuvent pas s'expliquer par la peripherie et doivent etre attribuees a des influences centrales. La these se termine par une discussion des mecanismes susceptibles d'etre impliques dans ces manifestations de l'adaptation.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (iv-196 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 174-196

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Claude Bernard (Villeurbanne, Rhône). Service commun de la documentation. BU Sciences.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.