Etude des réactions avec formation d'un fragment lourd dans les collisions 40Ar + Cu, Ag, et Au de 8 à 115 MeV-u

par Eric Colin

Thèse de doctorat en Sciences. Physique nucléaire

Sous la direction de Albert Demeyer et de John-M. Alexander.

Soutenue en 1998

à Lyon 1 .

Le jury était composé de Albert Demeyer, John-M. Alexander.


  • Résumé

    L'objectif de ce travail est de caracteriser les mecanismes de reaction produisant un fragment lourd dans les collisions #4#0ar + au, ag et cu de 8 a 115 mev/u. Une selection sur la multiplicite totale des particules (m#t#o#t) nous permet de classer les reactions par rapport a leur centralite ou violence. Pour les reactions les plus peripheriques (multiplicite $$ 15% de m#t#o#t) nous observons de 17 a 115 mev/u, un quasi-projectile et une quasi-cible dans la voie de sortie. Pour les collisions les plus centrales, multiplicite $$ 85% de m#t#o#t, nous retrouvons un noyau residuel de fusion incomplete pour 17 et 27 mev/u. Au-dela de 27 mev/u, deux groupes de reactions tres dissipatives sont observes. Au sein du premier groupe, preponderant dans le dernier pourcent de la multiplicite totale, existent plusieurs fragments de faible masse. Dans le second groupe, abondant sur les 15 derniers pourcents de la multiplicite, nous avons un fragment lourd et un spray avant ( 60) de particules dont la charge varie de 1 a 13. Le moment emporte par le spray avant est reparti de facon equivalente entre toutes ces particules. Malgre l'augmentation de ce moment avec l'energie incidente, une source de masse importante est formee avec une energie d'excitation de 1-2 gev. Apres une phase d'expansion, signee par les z = 1, cette source evapore des particules et conserve un fragment lourd.

  • Titre traduit

    Study of heavy fragment formation in the reactions #4#0ar + cu, ag and au from 8 a mev to 115 a mev


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (VII-160 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 117-121

Où se trouve cette thèse ?