Etude biochimique et activité biologique de polysaccharides et glycoconjugués fongiques

par Corinne Gandon

Thèse de doctorat en Sciences

Sous la direction de Maud Bruneteau.

Soutenue en 1998

à Lyon 1 .

Le président du jury était Maud Bruneteau.


  • Résumé

    Des molecules appelees eliciteurs isolees de la paroi ou du filtrat de culture d'agents microbiens sont capables d'induire chez la plante des reactions de defense dont la synthese de phytoalexines. Chez l'illet, la synthese de phytoalexines, dianthalexine et methoxydianthramide, a ete observee apres traitement des boutures par les filtrats de culture des champignons pathogenes fusarium oxysporum f. Sp. Dianthi et phytophthora parasitica dastur cultives in vitro. Le fractionnement par chromatographie sur deae-cellulose du filtrat de culture de f. Oxysporum a permis d'isoler une fraction non retenue active sur illet. Un fractionnement supplementaire des composes polysaccharidiques de f. Oxysporum f. Sp. Dianthi sur cl4b a conduit a la purification d'une fraction fa composee de glycanes de 10 kda. Ces glycanes, actifs sur illet, contiennent du mannose, du galactose et du glucose lies en (1>3) et (1>4) avec de nombreuses ramifications en 2, 3 et 6 ainsi qu'un hexofuranose di-o-substitue. La fraction non retenue isolee du filtrat de culture de p. Parasitica est tres faiblement active sur illet, elle contient des (1>3)(1>6)-d-glucanes. Par contre l'activite se retrouve essentiellement dans la fraction liee (pl) qui contient en melange des polysaccharides et des proteines. L'eliciteur present dans la fraction pl de p. Parasitica dastur a ete isole par electrophorese preparative. Il s'agit d'une glycoproteine de 25 425 da composee de 17 acides amines differents et dont la partie polysaccharidique renferme du mannose, du galactose et du glucose ainsi que les oses amines galactosamine et glucosamine presents en tres faible quantite. Cette etude (preliminaire) montre que l'eliciteur de phytoalexines chez l'illet possede une nature chimique differente selon la source fongique. Il s'agit d'un glycane de faible masse moleculaire pour f. Oxysporum f. Sp. Dianthi alors que pour p. Parasitica dastur il s'agit d'une glycoproteine de 25 425 da. Les (1>3)(1>6)-d-glucanes exocellulaires de p. Parasitica dastur et la glycoproteine de 25 425 da (gp30) se retrouvent dans le filtrat de culture d'isolats pathogenes et non pathogenes sur tabac appartenant a la variete nicotianae. Ces composes exocellulaires sont tres faiblement actifs sur l'illet. De plus les isolats fortement pathogenes sur tabac (t) produisent une proteine (p) de 11 kda differente de la parasiticeine (e) produite par les isolats faiblements pathogenes (t) ou non pathogenes (nt). Cette proteine p est active sur l'illet. Les isolats de p. Parasitica peuvent etre classes en te p + (isolats pathogenes sur tabac, non producteurs d'elicitine, producteurs de la proteine p), te +p (isolats faiblement pathogenes sur tabac, producteurs de la parasiticeine, non producteurs de la proteine p) et nt e +p (isolats non pathogenes sur tabac, producteurs de la parasiticeine, non producteurs de la proteine p). La glycoproteine (gp30) presente dans les trois classes d'isolats est un marqueur de l'espece parasitica.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (92 f.)
  • Annexes : Bibliogr. non paginée [18] p.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Claude Bernard (Villeurbanne, Rhône). Service commun de la documentation. BU Sciences.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.