Régionalisation de l'habitat physique du poisson : approche multi-scalaire et application au bassin de la Loire, France

par Pierre Cohen

Thèse de doctorat en Sciences

Sous la direction de Claude Amoros.

Soutenue en 1998

à Lyon 1 .

Le jury était composé de Claude Amoros.


  • Résumé

    Le theme de la regionalisation de l'habitat physique du poisson a ete aborde sur les cours d'eau de taille moyenne (rang 5) de quatre regions-test du bassin de la loire. Nous avons teste la pertinence d'un decoupage hydroecoregional de ce bassin, realise sur la base de criteres geologiques, hydroegeologiques, de relief et de climat (wasson et coll. , 1993). L'objet de cette these est d'etudier l'habitat physique du poisson avec une approche multi-scalaire (depuis la region jusqu'a la station), de chercher les modes de structuration de l'habitat et les variables de controle de ces modes de structuration. Les hypotheses generales de ce travail sont : i/ qu'il existe une variabilite intra-regionale, controlee essentiellement par des facteurs de proximite, tels que la taille et la pente de la riviere, et ii/ que cette variabilite se double d'une variabilite inter-regionale, avec les facteurs de controle de large echelle qui ont servi au decoupage hydroecoregional teste. Nous avons testes ces hypotheses ; i/ a l'echelle de la vallee, en etudiant la morphologie de la vallee grace a des donnees morphometriques simples relevees sur cartes, ii/ a l'echelle du troncon, en etudiant les distributions de facies morphologiques d'ecoulement et leur agencement grace a des donnees de terrain simples, iii/ a l'echelle de la station, en caracterisant la morphologie et l'hydraulique des facies d'ecoulement de meme type mais de regions differents sur 15 stations-test, iv/ a l'echelle de la station, par l'intermediaire de modeles d'habitat couplant un modele hydraulique et des modeles biologiques de preference d'habitat sur les memes 15 stations. Les resultats principaux permettent d'opposer les regions deux a deux. En sedimentaire et armoricain, l'evolution longitudinale des caracteristiques moyennes de la vallee et des distributions de facies est significative, ce qui se traduit par un mode de structuration de l'habitat domine par les mecanismes d'erosion/sedimentation. En sagnes et limousin, le profil longitudinal des cours d'eau est beaucoup plus irregulier, souvent marque par des alternances de secteurs pentus et plateaux. Le lit des cours d'eau est souvent cohesifs et la structuration de l'habitat est controlee localement, par des affleurements de roche, des ruptures de pente ou encore par des accidents topographiques. Les resultats de la modelisation de l'habitat sont insuffisant pour mettre en valeur les differences inter-regionales observees par d'autre moyens.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (ix-266 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 155-166

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Claude Bernard (Villeurbanne, Rhône). Service commun de la documentation. BU Sciences.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.