Nanostructure des verres de silicates : étude par spectrométrie Raman

par Cécile Chemarin

Thèse de doctorat en Physique des matériaux

Sous la direction de Bernard Champagnon.

Soutenue en 1998

à Lyon 1 .

Le jury était composé de Bernard Champagnon.


  • Résumé

    Malgre une tres grande diversite de natures physico-chimiques des materiaux vitreux, leurs proprietes vibrationnelles a basse energie presentent de nombreuses caracteristiques communes. Ces particularites ne s'expliquent pas par les modeles qui prevalent dans le cas des cristaux, elles suggerent que la structure vitreuse presente un ordre a moyenne distance a l'echelle du nanometre. Ce travail de recherche vise a etudier la nanostructure de verres de silicates par diffusion raman. Pour cela, nous analysons la diffusion inelastique de la lumiere dans le domaine des basses frequences ou apparaissent les caracteristiques vibrationnelles de la structure vitreuse. Ces dernieres sont associees a un exces de la densite d'etats vibrationnels par rapport au modele de debye qui se manifeste sur les spectres de diffusion raman par une bande appelee pic de boson. Apres avoir confronte les donnees obtenues par spectrometrie raman et les mesures de capacite calorifique a basse temperature, le comportement de ce pic a ete analyse vis a vis de la modification de differents parametres comme la composition chimique ou la temperature fictive. L'ensemble de ce travail a mis en evidence une correlation entre l'exces de densite d'etats vibrationnels et la densite du materiau etudie. Nous avons montre que, grace a l'etude de la diffusion raman, il est possible d'observer de profonds changements de structure a l'echelle du nanometre lors de la modification de certains parametres physico-chimiques. Nous avons discute ces changements dans le cadre du modele des nanodomaines ou le verre est considere comme un milieu discontinu.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (166 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 161-166

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Claude Bernard (Villeurbanne, Rhône). Service commun de la documentation. BU Sciences.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.