Effets dynamiques dans le système 36Ar + 58Ni à 95 A MeV : utilisation de la densité de charges pour une comparaison avec un modèle microscopique de transport

par Emmanuelle Galichet

Thèse de doctorat en Physique nucléaire

Sous la direction de Daniel Guinet.

Soutenue en 1998

à Lyon 1 .

Le jury était composé de Daniel Guinet.


  • Résumé

    Avec le perfectionnement des techniques de detection, les etudes sur les effets dynamiques et leur origine, dans les collisions d'ions lours aux energies intermediaires posent de nombreuses questions, notamment quel est le role de l'interaction nucleaire dans les mecanismes de reaction ? cette interrogation a motive le travail presente dans ce memoire. Nous avons etudie les effets dynamiques dans le systeme leger ar+ni a 95 a. Mev, a travers l'analyse experimentale des particules emises a mi-rapidite et qui ne proviennent pas d'une desexcitation statistique des noyaux projectile et cible. L'experience s'est deroulee au ganil a l'aide du multidetecteur indra. Une etude detaillee des differentes variables globales et de leur reponse pour un systeme leger a ete faite et montre qu'avec leur grand pouvoir de condensation des informations, celles-ci permettent une vision plus claire des mecanismes de reaction ainsi que de la desexcitation secondaire des noyaux. A l'aide de ces variables globales, une caracterisation complete de la zone d'emission a mi-rapidite a ete effectuee. Elle est presente dans toutes les collisions binaires quelque soit la centralite et la quantite de matiere associee a cette emission augmente lorsque le parametre d'impact diminue. Par contre, l'energie par nucleon disponible pour la production des particules de mi-rapidite semble independante de la centralite de la collision. Pour comprendre l'origine de l'emission dynamique a mi-rapidite, une methodologie de comparaison des donnees experimentales avec les predictions d'un modele microscopique de transport a ete mise au point. Celle-ci nous a permis d'etudier la sensibilite de l'emission dynamique a mi-rapidite aux differents parametres de l'interaction nucleaire. Les premiers resultats montre que l'emission dynamique a mi-rapidite est insensible a la partie champ moyen de l'interaction, mais depend tres fortement de la section efficace nucleon-nucleon. Ainsi, le scenario qui explique de facon la plus realiste l'origine de l'emission dynamique a mi-rapidite est le scenario de preequilibre, dans lequel les particules sont emises aux premiers instants de la collision, par des chocs nucleon-nucleon.

  • Titre traduit

    Dynamical effects in the ar+ni system at 95 a. Mev : use of the charge density for a comparison with a microscopic transport model


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (212 p.)
  • Annexes : Bibliogr. pagination multiple [8] p.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Claude Bernard (Villeurbanne, Rhône). Service commun de la documentation. BU Sciences.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.