Structure et dynamique de populations naturelles du champignon ectomycorhizien Hebeloma cylindrosporum associé au pin maritime dans la forêt des Landes

par Hervé Gryta

Thèse de doctorat en Sciences. Biologie et génétique des champignons

Sous la direction de Jean-Claude Debaud.

Soutenue en 1998

à Lyon 1 .

Le président du jury était Jean-Claude Debaud.


  • Résumé

    Hebeloma cylindrosporum est un champignon basidiomycete ectomycorhizien pionnier associe au pin maritime dans la zone dunaire cotiere des landes. Les structures des populations ont ete etudiees dans 3 stations representatives de 3 stades de colonisation de la dune par la foret. La cartographie des fructifications apparues a ete realisee de 1990 a 1995 et la plupart (env. 250) des souches correspondantes mises en culture. La caracterisation des differents genotypes a necessite l'emploi de 4 methodes moleculaires (etude du polymorphisme de l'adn mitochondrial, pcr/rflp de l'igs de l'adnr nucleaire, utilisation de deux sondes specifiques mono- et multilocus) permettant de distinguer des individus genetiquement tres proches. A la difference des autres champignons du sol, les populations d'h. Cylindrosporum sont caracterisees par une forte densite (souvent 20 a 30 par m#2) de genotypes de petite taille : de l'ordre du m#2 pour les plus grands en station pionniere et le plus souvent de quelques dm#2 en foret plus agee. Ces genotypes sont parfois imbriques, ils forment alors des mycorhizes sur une portion limitee du systeme racinaire d'un meme arbre. Les myceliums ne semblent pas durables, des genotypes differents fructifient aux memes emplacements chaque annee. Les nombreux types mitochondriaux suggerent que plusieurs individus ont fonde ces populations. Les nouveaux genotypes pourraient donc resulter de croisements entre individus deja presents et/ou d'apports exterieurs via les meiospores. L'analyse des alleles de compatibilite sexuelle et des reactions d'incompatibilite somatique ne contredisent pas cette hypothese. La reproduction sexuee semble donc jouer un role majeur dans la strategie de colonisation et dans la structuration de ces populations. La generation continue de nouvelles souches pourrait en partie expliquer le maintien de cette espece symbiotique de type ruderal dans un ecosysteme forestier evoluant rapidement et contribuant a stabiliser la zone dunaire.

  • Titre traduit

    Structure and dynamics of natural populations of the ectomycorrhizal fungus hebeloma cylindrosporum associated with pinus pinaster trees in les landes forest


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (166 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 131-149

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Claude Bernard (Villeurbanne, Rhône). Service commun de la documentation. BU Sciences.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.