Succession écologique chez les insectes orthoptères : application aux haldes de mines

par Frédérique Picaud

Thèse de doctorat en Sciences de la vie. Biologie des populations

Sous la direction de DANIEL PIERRE PETIT.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    La recolonisation par les insectes orthopteres de sept anciennes haldes de mines d'uranium (haute-vienne) a ete suivie pendant trois ans. Des mesures de densite, de diversite de la flore et des peuplements animaux ont servi de base pour les estimations des parametres dans chaque zone. La densite entomologique atteint un plateau a partir de deux ans et demi tandis que la diversite atteint un maximum entre deux ans et demi et cinq ans, avec une avance dans les zones seches par rapport aux zones humides. L'ordre de succession des differentes especes a ete confronte aux capacites de dispersion par la marche et le saut volant, aux mesures biometriques des organes de deplacement et a certaines caracteristiques de reproduction. L'ordre de succession s'explique en premier lieu par les variations de capacite de vol. La reduction de l'epaisseur de la coque de l'ootheque est l'indice de ponte le plus coherent avec cet ordre. L'effort de reproduction, fort pour les especes pionnieres, est minimum pour les especes de milieu de succession et presente une hausse pour les especes arrivant en dernier. L'avantage dans ce dernier cas est que les oeufs de grande taille confereraient une plus grande rapidite de developpement et donc une meilleure aptitude a la competition.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 157 p

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Limoges (Section Sciences et Techniques). Service Commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.