Valorisation de polysaccharides contenus dans les céréales en vue de l'obtention de nouveaux matériaux biodégradables

par Catherine Gourson

Thèse de doctorat en Chimie, Chimie physique. Chimie appliquée - Chimie des substances naturelles

Sous la direction de Pierre Krausz.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Dans le cadre de la valorisation non alimentaire de dechets agricoles ou industriels, en particulier des polysaccharides tels que la cellulose ou les heteroxylanes, nous decrivons la formation de films plastiques potentiellement biodegradables. Nous avons, dans un premier temps, modifie chimiquement la cellulose pure par esterification avec des chlorures d'acide gras en milieu organique. La formation des films plastiques est realisee par mise en solution des esters cellulosiques dans un solvant et evaporation a l'air libre de ce dernier. Les films, ainsi obtenus, ont ete analyses par spectroscopie infrarouge et rmn. Le degre de substitution de ces esters cellulosiques a egalement ete determine par deux methodes, saponification et analyse elementaire. Dans un deuxieme temps, nous avons applique cette methode de synthese a divers echantillons provenant de dechets agricoles (son de mais, son de ble, ). Ces substrats enrichis en cellulose sont esterifies par les chlorures d'acide gras pour mener a la formation de films plastiques. Nous avons egalement tente de modifier chimiquement les heteroxylanes, qui sont les polysaccharides majoritaires dans les sous de cereales. On aboutit alors a la formation d'un vernis. Par ailleurs, nous avons employe une methodologie propre pour synthetiser ces composes basee sur l'activation par les micro-ondes. Cette technique presente l'avantage d'operer en absence de solvant et les reactions sont extremement rapides. En utilisant differentes techniques de reactions sans solvant, nous avons esterifie la cellulose pure par des chlorures d'acide gras. On obtient alors un film ayant les memes caracteristiques que celui obtenu par chauffage classique en presence de solvant. Les premiers tests de biodegradation des films plastiques obtenus ont ete effectues. En presence de micro-organismes (bacteries et champignons) issus de feuilles, d'herbes ou de compost, les films plastiques sont rendus beaucoup plus friables et cassants. Ces premiers essais ont permis d'isoler la souche responsable de cette biodegradation.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 145 p

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Limoges (Section Sciences et Techniques). Service Commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.