[Bêta]-Galactoside [alpha]2,6-Sialytransférase bovine : organisation du gène et étude de son expression

par Dominique Mercier

Thèse de doctorat en Biochimie. Biologie moléculaire et cellulaire

Sous la direction de Raymond Julien.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Les sialyltransferases catalysent le transfert de l'acide sialique en 2,3-, 2,6- ou 2,8-, permettant ainsi la formation de structures glycanniques diverses a la surface des cellules. Des variations du taux de sialylation des glycannes pendant le developpement, la differenciation ou l'oncogenese, la position terminale des acides sialiques dans ces structures, suggerent que ces oses pourraient jouer un role capital dans de tels processus biologiques. A partir des homologies de sequences et de structure de genes ou adnc de plusieurs especes, nous avons isole l'adnc de cerveau bovin correspondant a l'2,6-sialyltransferase. L'enzyme bovine produite a partir de cet adnc est capable in vitro de sialyler les precurseurs gal-r et galnac-r, demontrant que cette proteine est responsable de la double activite 2,6sialyltransferase deja detectee dans le lait de vache. Ses constantes cinetiques ont ete determinees pour plusieurs substrats, caracterisant ainsi ses proprietes catalytiques. Nous avons egalement mis en evidence la presence des transcrits dans 6 autres tissus. L'etude des regions 5' non-traduites des adnc a montre qu'il existait 3 familles de transcrits controlee par 3 promoteurs specifiques d'un ou de plusieurs tissus. Les taux de messagers detectes et de leur distribution tissulaire montre que pour le bovin la repartition de ces 3 familles differe de celle observee pour d'autres especes. La regulation du gene bovin st6gal i possede donc ses propres particularites, ce qui pourrait avoir une incidence sur la production de glycoproteines recombinantes dans le lait de vache. La structure du gene bovin a ete determinee et revele la presence de 5 exons codants et de 4 exons specifiant des regions 5' non-traduites, repartis sur plus de 80 kpb. Nous avons egalement mis en evidence, dans le genome bovin, l'existence de deux pseudogenes fortement homologues a l'adnc bovin. Le gene et ses deux pseudogenes ont ete localises sur les chromosomes 1 (q33), 6 (q22-25) et x. L'exploitation de yacs bovins, contenant le gene ou l'un des pseudogenes devraient amener a mieux comprendre les mecanismes a l'origine de la formation de ces pseudogenes, et la regulation specifique de ce gene par l'etude de ces regions promotrices.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 172 p

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Limoges (Section Sciences et Techniques). Service Commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.