L'enseignement du dessin dans l'école primaire et secondaire publique de la Troisième République (1870-1914) : contribution à l'invention d'un nouveau citoyen

par Laurence Personné

Thèse de doctorat en Science politique

Sous la direction de Michel Hastings.

Soutenue en 1998

à Lille 2 .


  • Résumé

    L'enseignement du dessin apparait comme une nouvelle discipline scolaire a la fin du xixeme siecle, lorsqu'il est integre de maniere obligatoire dans les etablissements d'enseignement primaire et secondaire publics. En mettant en evidence les processus et les contenus de l'impregnation de cette matiere par les ideologies dominantes de l'epoque, la sociologie historique de cette discipline scolaire demontre qu'elle constitue une instance de socialisation republicaine. Dans une premier temps, l'analyse des definitions du dessin et de son enseignement emanant des autorites intellectuelles et politiques met a jour leur volonte de transformer l'acte d'art individuel en une discipline scolaire. Cette determination s'exprime dans les programmes officiels qui assignent precisement et formellement a l'enseignement du dessin un objet, un objectif et une pedagogie. Dans un second temps, l'etude de l'institutionnalisation du dessin met en evidence le decalage entre les volontes politiques theorisees dans les textes des lois et la pratique reelle des cours de dessin. Au tournant du siecle, la prise de conscience de cet ecart suscite une reflexion nouvelle sur la formation des professeurs specialisees ainsi que l'evolution des programmes. En dernier lieu, la permeabilite de la discipline scolaire dessin aux theories "scientifiques" et aux grands debats sociaux et politiques du moment interroge sur l'instrumentalisation de cette matiere. Au dela de l'apprentissage artistique, l'enseignement du dessin diffuse et impose, de maniere plus ou moins volontaire, la conception republicaine de la patrie et de la citoyennete.


  • Résumé

    The teaching of drawing appeared as a new branch of education at the end of the xixth century, when it was legally integrated into all primary and secondary lay schools. Displaying procedures and contents of the impregnation of this school subject by ideologies of this period, historical sociology of the special system for teaching of drawing proves that this branch helped the young to learn how to become "good" citizens. Firstly, definitions of drawing and its teaching showed the will of the intellectual and political authorities to change the individual artistic act into a real school subject. This resolution was included in programs, which imposed an object, an aim, and a special teaching method in the teaching of drawing. Secondly, the appearence of the teaching of drawing into the educational system showed the difference between the political intention theorized in the legal texts and the real practice of drawing lessons. At the beginning of the xxth century, this difference came home to authorities and instigated a new consideration about the education of teachers and the evolution of the programs. Finally, permeability of teaching of drawing to scientific theories and important social and political debates allowed it to spread republican theories of mother country and citizenship.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (805 p.)
  • Notes : THESE NON REPRODUITE
  • Annexes : 988 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université du droit et de la santé. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque de Droit-Gestion.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Science Po Lille-Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 372.52 PER
  • Bibliothèque : Science Po Lille-Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 372.52 PER
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.