Les plantes haploïdes chez l'orge, avec extension au blé : méthodes d'obtention et relations avec l'organisation de leur génome

par Pierre Devaux

Thèse de doctorat en Sciences naturelles

Sous la direction de Raymond Jean.

Soutenue en 1998

à Lille 1 .


  • Résumé

    Notre recherche a ete realisee sur les haploides doubles d'orge et, dans une moindre mesure, sur ceux du ble tendre. Pour assurer la production reguliere de plantes haploides doublees d'orge a partir d'un fond genetique et environnemental variable, il est demontre que les techniques d'haplodiploidisation, que sont le croisement interspecifique avec hordeum bulbosum l. (methode h. Bulbosum) et la culture d'antheres, sont a utiliser en parallele. Chez le ble, par contre, le croisement intergenerique avec le mais a montre un avantage extraordinaire. Cette technique peut donc etre utilisee seule pour une production importante d'haploides doubles. Cette premiere partie methodologique nous a amene a approfondir les deux methodes d'haplodiploidisation chez l'orge en tant que systeme genetique dans trois domaines de la genetique moleculaire, la mutation, la methylation de l'adn et la cartographie comparee. Le taux de mutation ponctuelle induit lors de la production des haploides doubles est inferieur a 0,25 10##5. Par contre, le niveau de methylation de l'adn est altere dans les lignees haploides doublees obtenues par culture d'antheres et, a un moindre degre, dans celles issues de la methode h. Bulbosum. La cartographie comparee d'haploides doubles obtenus par voie male (culture d'antheres) et femelle (methode h. Bulbosum) degage un exces de recombinaison dans la meiose male par rapport a la meiose femelle. Nous avons enfin montre que les phases de culture in vitro agissent sur la distribution des genotypes de gametophytes a la suite de la selection gametophytique et/ou sporophytique. En effet, les lignees haploides doublees obtenues par culture d'antheres presentent davantage de segregations deviees que celles obtenues par la methode h. Bulbosum. Dans le contexte de l'amelioration, ce phenomene nous apparait comme indesirable, mais il nous a permis d'identifier des marqueurs moleculaires de genes intervenant dans l'aptitude a la culture d'antheres chez l'orge.

  • Titre traduit

    Haploid plants in barley, with extension to wheat : production methods and relations with their genome organization


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (157 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 142-157. Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université des sciences et technologies de Lille (Villeneuve d'Ascq, Nord). Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 50376-1998-153
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.