Etude des cellules de neuroblastomes humains, les SKNSH-SY 5Y et Kelly, comme modèles potentiels de dégénérescence neurofibrillaire : 1, mise en évidence de la synthèse de l'apolipoprotéine E et caractérisation des transcrits de TAU : 2, étude de la phosphorylation des protéines TAU endogènes ou transfectées

par Laetitia Wallois-Dupont

Thèse de doctorat en Biochimie

Sous la direction de Marie-Laure Caillet-Boudin.

Soutenue en 1998

à Lille 1 .


  • Résumé

    La maladie d'alzheimer (ma) est une demence neurodegenerative caracterisee par la presence de deux types de lesions cerebrales : les plaques seniles et les neurones en degenerescence neurofibrillaire (dnf). Cette dnf se manifeste par l'accumulation intraneuronale de filaments apparies en helice, les phf, dont les proteines microtubulaires tau representent le composant majeur. Ces proteines tau constituent une famille de proteines generees par epissage alternatif, subissant comme principale modification post-traductionnelle une phosphorylation. Dans la ma, ces proteines tau sont hyperphosphorylees et migrent en gel sds-page sous la forme de plusieurs bandes representant les proteines tau-phf (tau55, tau64, tau69 et tau74). Dans le but d'elaborer un modele cellulaire de la ma, nous avons identifie, dans 2 lignees humaines de neuroblastomes, les cellules sknsh-sy 5y (sy 5y) et kelly, l'isoforme ftale des proteines tau comme etant l'isoforme majoritairement exprimee ainsi que l'expression de differents variants de l'apolipoproteine e (apo e). Dans ces cellules de type neuronal, le taux de phosphorylation des proteines tau est similaire suggerant l'absence d'un effet protecteur de l'apo e sur ce taux de phosphorylation. La transfection des cellules kelly par l'isoforme la plus longue des proteines tau conduit a l'expression d'une proteine fonctionnelle qui semble phosphorylee a un taux similaire a celui de l'isoforme endogene. Ces 2 proteines sont localisees de maniere semblable dans les cellules. Enfin, le traitement des cellules kelly transfectees par un inhibiteur de proteines phosphatases, l'acide okadaique, induit une hyperphosphorylation des proteines tau endogenes et transfectees qui presentent alors plusieurs caracteristiques des proteines tau-phf (comigration avec les bandes tau55 et tau74, acidification de leur point isoelectrique et antigenicite a differents anticorps specifique aux proteines tau-phf) qui n'est pas accompagnee de la formation de phf.

  • Titre traduit

    Study of human SKNSH-SY 5Y and Kelly neuroblastoma cells as potential models of neurofibrillary degeneration : 1, demonstration of apolipoprotein e synthesis and identification of tau transcripts : 2, study of endogenous and transfected tau proteins phosphorylation


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (290-[88] f.-[46] f. de pl.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 229-290

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université des sciences et technologies de Lille (Villeneuve d'Ascq, Nord). Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 50376-1998-23
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.