Banques étrangères en France : investissements directs et stratégies concurrentielles

par Jean-Marie Vianney Bassouamina

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Pierre-Bruno Ruffini.

Soutenue en 1998

à Le Havre .


  • Résumé

    Cette thèse a pour objet l'étude des investissements directs étrangers dans le secteur bancaire en France dans la période récente. Elle se situe au carrefour de l'économie internationale, de l'économie industrielle et de l'économie bancaire. La première partie de cette thèse qui est consacrée aux motivations des investissements directs étrangers dans le secteur bancaire en France, commence par un premier chapitre qui fait le point sur certaines théories qui paraissent nécessaires à expliquer ces investissements (approches de l'internalisation et éclectique). Retenant l'approche éclectique, le second chapitre en tire trois motivations essentielles des investissements directs étrangers dans le secteur bancaire en France : accompagnement en France d'une clientèle étrangère, recherche de nouveaux marches et attraction d'une place financière performante. La seconde partie ouvre sur le troisième chapitre qui traite des formes organisationnelles adoptées par la présence des banques étrangères en France. Pour ces banques, cette thèse reprend une distinction en trois activités principales (activités de marchés internationaux de capitaux, activités bilatérales et activités domestiques) en discutant des formes juridiques et en essayant d'apprécier les poids relatifs des banques étrangères dans chaque activité. Enfin, le quatrième chapitre permet d'apprécier le degré de concurrence (notamment par une évaluation de la contestabilité des marchés associés) et les contraintes qui pèsent sur chaque activité bancaire. Il est alors conclu en envisageant les divers choix stratégiques effectues récemment par les banques étrangères en France.

  • Titre traduit

    Foreign banks in France : direct investments and competitive strategies


  • Résumé

    The object of this thesis is the analysis of foreign direct investments (fdi) in the banking sector in France in the recent period. It is at the crossroads of international economics, industrial economics and banking economics. The first part of this thesis is devoted to motives of foreign direct investments (fdi) in banking sector in France, with a first chapter that reviews some theories necessary to explain these investments (internalisation and eclectic approaches). Dealing with the eclectic approach, the second chapter derives three essential motives for foreign direct investment (fdi) in the banking sector in france : follow up in France of foreign customers, research of new markets and attractiveness of a highly performante financial place. The second part opens on to the third chapter which deals with organizational forms adopted by the foreign banks on the french market. For these banks, this thesis revives a distinction in three main activities (activities of international markets of assets, bilateral activities and home activities) by discussing legal forms and trying to appreciate the relative weight of foreign banks in each activity. Finally, the fourth chapter allows to appreciate the competition degree (notably by evaluation of contestability of associated markets) and the restraints that influence each banking activity. It is then closed by considering various strategic choices recently made by foreign banks in France.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 voll (409 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 245 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université du Havre. Service commun de la documentation. Bibliothèque centrale.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.