Étude du recrutement de la truite commune (Salmo trutta L. ) d'une rivière de moyenne montagne (Pyrénnées ariégeoises, 09) : effets de la gestion par éclusées d'une centrale hydroélectrique : approches in situ et expérimentales

par Hervé Liebig

Thèse de doctorat en Sciences agronomiques

Sous la direction de Puy Lim.

Soutenue en 1998

à Toulouse, INPT .


  • Résumé

    La gestion par eclusee de la centrale hydroelectrique d'orlu (pyrenees ariegeoises) provoque des perturbations des regimes hydrologiques et thermiques d'une riviere a truite, l'oriege. Le recrutement de cette espece est affecte. Les fluctuations de debit accentuent l'instabilite du milieu : l'habitat physique de la truite est degrade. Les temperatures n'atteignent jamais des valeurs prejudiciables a la truite, mais l'hypothese de chocs thermiques peut etre envisagee. Le role de tampon thermique du milieu hyporheique est montre. Le deroulement de la ponte est perturbe, mais n'a pu etre quantifie efficacement. Une reponse adaptative de la population s'exprime par la precocite de la premiere maturation. L'etude experimentale de la survie des ufs a montre un colmatage precoce des frayeres conduisant a une reduction des taux de survie de 50 a 60% par rapport au milieu naturel. Les alevins ont montre en milieu naturel ou peu affecte une logique d'utilisation d'habitat traduisant leurs preferenda, l'habitat a bas debit etant limitant. La situation inverse est observee en zone perturbee : l'habitat favorable a fort debit conditionne la capacite d'accueil de ce milieu, les alevins en surnombre sont entraines par les eclusees. Des experimentations en chenal semi-naturel ont permis d'isoler certains mecanismes impliques. Le comportement social et la territorialite propres a la truite jouent un role important, ainsi que le niveau du debit de base et de la frequence des eclusees qui conditionnent l'acces a l'abris des alevins. L'acquisition d'une certaine experience, diminuant la vulnerabilite des alevins semble egalement evidente. L'hypothese d'une recolonisation des secteurs aval par des alevins devalant de l'amont n'a pu etre verifiee. En revanche, la perennisation des effets des eclusees a l'ensemble de la population est demontree ainsi que le role de la reduction de la pente du lit dans l'attenuation de leurs effets. Ces resultats nous amenent a envisager l'existence de sous-populations, qui developperaient en milieu perturbe des mecanismes compensatoires intervenant au niveau du metabolisme et de la fecondite. Les niveaux de compensation atteints sont cependant reduits puisque les densites et l'etat de sante des truites sont affectes sur un troncon representant pres de 15% de la riviere accessible a la peche sportive.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 201-7 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 184-201

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Ecole nationale supérieure agronomique. Centre de documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 1998INPT010A
  • Bibliothèque : Groupe d’Analyse et de Théorie Economique (France).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : V 153
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.