Contribution à la valorisation de la bagasse par transformations biologiques et chimiques : valeur agronomique des composts et propriétés suppressives vis-à-vis du champignon phytopathogène Fusarium solani

par Kathia Ezelin-de Souza

Thèse de doctorat en Sciences des agroressources

Sous la direction de Jean-Claude Revel.

Soutenue en 1998

à Toulouse, INPT .


  • Résumé

    Cette etude evalue les differentes possibilites de valorisation de la bagasse apres traitement biologique (compostage) ou chimique (procede humifert). Les conditions optimales du compostage de la bagasse (b) ont ete determinees en bioreacteurs, puis approfondies en digesteur en mesurant les caracteristiques physico-chimiques et microbiologiques des substrats. Elles impliquent l'utilisation de bagasse broyee additionnee de boues residuaires (b) (20% poids sec), plutot que celle d'adjuvants mineraux (uree-phosphore). L'apport de feci#3 au melange optimal permet d'obtenir un compost enrichi en ions nh#4#+ et en fer. La phase de stabilisation en digesteur (10 a 22 jours) est optimisee lorsque la temperature maximale de la masse est de 60 5c. Apres plusieurs mois de maturation, les composts b-b ont acquis des caracteristiques physico-chimiques interessantes pour une valorisation agronomique evaluee par des tests sur plantes en pots. Malgre leur acidite (ph de 4,7 a 6,0), ils ne sont pas phytotoxiques et se revelent d'excellents supports de culture, contrairement au compost bup qui est encore immature. Le compost enrichi en fer est dote, de plus, d'un pouvoir antichlorosant. Le traitement de la bagasse aux oxydes d'azote (procede humifert) en presence d'apatite permet l'obtention d'un produit enrichi en azote et en phosphates hydrosolubles, mais phytotoxique. Les composts b-b sont suppressifs vis-a-vis du champignon phytopathogene tellurique fusarium solani. Ils reduisent fortement la densite de l'inoculum et la gravite des attaques qu'il provoque chez la lentille (plante-test). A l'inverse, les produits humifert et le compost bup sont receptifs. Cette suppression est d'origine d'abord physico-chimique (substances inhibitrices de differentes natures, ph acide), puis biologique : intervention de trichoderma sp. , gliocladium sp. Et bacillus subtilis, qui operent selon differents mecanismes tels que la competition pour l'espace, l'antibiose et le mycoparasitisme.

  • Titre traduit

    Contribution to bagasse valorization by biological and chemical composting : agronomic value and suppressiveness to the plant pathogenic fungus fusarium solani


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 386 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 340-358

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Ecole nationale supérieure agronomique. Centre de documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 1998INPT005A
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.