Contributions expérimentale et théorique à une nouvelle approche de la mouillabilité

par Francis Jacquot

Thèse de doctorat en Mécanique et énergétique

Sous la direction de Hélène Lanchon-Ducauquis et de Marie-José Stébé.

Soutenue en 1998

à Vandoeuvre-les-Nancy, INPL .


  • Résumé

    L’objectif de ce travail, qui s'inscrit dans le cadre d'une équipe de modélisation mathématique, consiste à caractériser les paramètres susceptibles de définir les propriétés de mouillabilité d'un liquide (environné d'un autre fluide) sur la surface d'un solide. Cette étude, essentiellement expérimentale, s'est concentrée sur le cas d'une goutte sessile posée. Elle s'est attachée à déterminer une relation entre l'aire de base d'une telle goutte et de son volume, lorsque l'on fait évoluer ce dernier dans une situation quasi-statique, engendrant ainsi un hystérésis. Pour cela, nous décrivons dans un premier temps la mise au point d'un banc de mesure sophistiqué. Après avoir testé différentes conjectures et corrélations, nous mettons à jour une loi mixte très prometteuse, et en étudions l'intérêt théorique, permettant l'établissement d'une liaison phénoménologique entre trois paramètres. Enfin, nous abordons une interprétation énergétique de la loi obtenue.

  • Titre traduit

    Experimental and theoretical contributions to a new approach of wetting


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (150 p.)
  • Annexes : 49 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la documentation et de l'édition. BU Ingénieurs.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.