Découverte et utilisation d'analogies pour la construction de preuves et contre-exemples

par Gilles Défourneaux

Thèse de doctorat en Sciences appliquées

Sous la direction de Ricardo Caferra.

Soutenue en 1998

à l'INP Grenoble .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    L'utilisation de l'analogie en déduction automatique a été identifiée comme un facteur important pour l'efficacité des démonstrateurs. Peu d'études ont pourtant été menées sur ce sujet. Nous proposons pour la première fois une approche capable de construire des preuves de théorèmes mais aussi des contre-exemples de formules par analogie. Dans ce but, nous procédons à une abstraction des preuves (ou contre-exemples), assimilée à un processus de généralisation. Les preuves ainsi généralisées sont de meilleures candidates à une preuve par analogie. Une forme de filtrage d'ordre supérieur constitue le noyau de la construction de nouvelles preuves. En cas d'échec, le problème peut être décomposé par abduction et des techniques de parcours de graphes. La théorie, l'implémentation et les expérimentations seront discutées


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (167 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 145-149

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Service interétablissements de Documentation (Saint-Martin d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire de Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Moyens Informatiques et Multimédia. Information.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : IMAG-1998-DEF
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.