Etude de l'usage de la parole dans les interfaces multimodales

par Lian Catinis

Thèse de doctorat en Sciences appliquées

Sous la direction de Jean Caelen.

Soutenue en 1998

à l'INP Grenoble .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Le but de ce travail est d'étudier l'introduction de la parole dans les interactions homme-machine multimodales et de trouver des contraintes de spécification d'une interface multimodale qui rende la communication avec la machine plus efficace et moins coûteuse. Les objectifs de ce travail concernent les trois points suivants : l'étude de l'usage de la multimodalité, la réalisation d'un système multimodal et l'étude de l'utilisabilité de la multimodalité. L'étude a utilisé des méthodes expérimentales pour clarifier ces points. En ce qui concerne l'usage de la multimodalité deux expériences sont effectuées sur des sujets de test : d'abord dans un cadre de communication inter-humaine qui simule une interface homme-machine réelle, puis en situation de communication homme-machine réelle avec une interface multimodale. Le but de ces expériences est d'observer ce que l'interface multimodale peut offrir et quelles sont ses limites. En ce qui concerne l'utilisabilité de la multimodalité, des tests sont faits à partir d'une expérimentation d'une interface homme-machine multimodale. L'étude se base sur un modèle cognitif de l'être humain pour définir et évaluer les interfaces homme-machine


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (161 p.)
  • Annexes : Bibliogr. en fin de section

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Service interétablissements de Documentation (Saint-Martin d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire de Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Moyens Informatiques et Multimédia. Information.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : IMAG-1998-CAT
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.