Modelisation de l'extraction de l'eau par une architecture racinaire en condition de disponibilite hydrique non uniforme. Etude sur pechers en verger

par GILLES VERCAMBRE

Thèse de doctorat en Sciences biologiques fondamentales et appliquées

Sous la direction de ROBERT HABIB.

Soutenue en 1998

à l'INAPG .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    L'heterogeneite de la ressource hydrique est tres forte en verger. Cette heterogeneite est liee a des gradients verticaux suivant la profondeur, mais egalement a des gradients horizontaux lies aux irrigations. L'extraction de l'eau est etudiee chez le pecher (prunus persica l. Batsch) pour une repartition non uniforme des disponibilites hydriques. Les systemes racinaires ont ete bipartis au verger, permettant d'induire des disponibilites hydriques tres heterogenes sur chaque sous-systeme. La contribution a l'extraction evolue suivant les disponibilites, et des differences de potentiels hydriques apparaissent entre les sous-systemes racinaires et le long des racines. Dans ces conditions de disponibilites hydriques non uniformes, les modeles classiques ne permettent pas de decrire la repartition de l'extraction et les phenomenes de regulation qui apparaissent au sein du systeme racinaire, en particulier car ils supposent une distribution theorique des racines et/ou un potentiel hydrique racinaire uniforme. Un modele d'extraction de l'eau a ete developpe (doussan et al. , 1998a). Le systeme racinaire est represente sous la forme d'une architecture, et les capacites d'absorption et de transfert de l'eau par les racines sont explicitees. Le couplage permet la construction d'une architecture hydraulique. L'analyse architecturale du systeme racinaire permet de degager des types racinaires. Les processus de construction de l'architecture comprennent la croissance axiale et la ramification mais egalement des processus plus specifiques des plantes perennes (mortalite et croissance radiale). La croissance radiale resulte de proprietes de conservation des sections. Enfin, des processus de reiteration sont egalement apparus regulierement et structurent profondement la mise en place de l'architecture racinaire. Par ailleurs, la typologie morphologique realisee recoupe une typologie fonctionnelle basee en particulier sur les capacites de transfert axial. L'evolution de la conductance axiale est modelisee par une relation incluant le diametre exterieur de la racine et son type. Le couplage avec le modele d'architecture permet la construction de l'architecture hydraulique du systeme racinaire du pecher en verger. Le modele d'extraction sous-estime legerement les flux extraits par les racines. Cependant, les evolutions qualitatives sont bien decrites. D'une part, la profondeur d'extraction evolue suivant les disponibilites hydriques. D'autre part, les gradients de potentiel hydrique le long des macrorhizes apparaissent avec des niveaux comparables aux gradients mesures en verger. Le gradient de potentiel est eleve dans la partie proximale lorsque les conditions de disponibilites hydriques sont fortes, et diminue avec la chute des disponibilites hydriques, entrainant une extraction plus localisee vers la zone apicale des macrorhizes. Avec l'abaissement des disponibilites hydriques, la chute des potentiels hydriques est accrue et des differences importantes apparaissent entre chaque cote du systeme racinaire. Ces differences permettent d'expliquer les phenomenes de compensation qui apparaissent au verger.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 150 p.
  • Annexes : 225 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : AgroParisTech. Centre de Paris. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.