Analyse de la diversite genetique de xanthomonas pv. Mangiferaeindicae et sa signification dans le pouvoir pathogene et la biologie de la bacterie. Implications dans l'epidemiologie de la maladie des taches noires du manguier a l'ile de la reunion

par Lionel Gagnevin

Thèse de doctorat en Sciences biologiques fondamentales et appliquées

Sous la direction de XAVIER MOURICHON.

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Une etude de la variabilite genetique des populations de xanthomonas pv. Mangiferaeindicae a permis de mettre en relation la diversite de ce pathovar avec l'hote d'origine des souches. Cette separation en deux groupes, l'un infeode au manguier, l'autre au faux poivrier existe egalement a petite echelle, dans un verger contenant les deux hotes, alors que toutes les conditions pour le passage des bacteries d'un hote a l'autre sont remplies. Par inoculations croisees de souches isolees de manguier et de faux poivrier sur le manguier et le faux poivrier, nous avons montre qu'il existe une specialisation du pouvoir pathogene qui favorise les souches inoculees sur leur hote d'origine. La symptomatologie, les populations dans les symptomes, la dynamique de croissance bacterienne dans les lesions, la creation d'inoculum secondaire par exsudation des symptomes permettent d'expliquer la predominance des souches sur l'hote homologue. Microscopiquement, l'interaction heterologue sur manguier se caracterise par une reaction de type hypersensible incomplete de la plante et par une incapacite de la bacterie a causer l'hypertrophie des tissus caracteristique de la relation compatible entre x. Pv. Mangiferaeindicae et le manguier. Ces elements peuvent expliquer le faible pouvoir pathogene des souches isolees de faux poivrier sur cet hote et leur role negligeable dans l'epidemiologie de la maladie des taches noires du manguier, mais il est possible que d'autres aspects du cycle biologique de la bacterie aient une importance. Le role des homologues de genes d'avirulence comme revelateurs de la diversite genetique du pathovar en ces deux sous-populations suggere l'implication de ces genes dans la symptomatologie, l'agressivite et le spectre d'hote de x. Pv. Mangiferaeindicae sur le manguier et sur le faux poivrier.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 100 p.
  • Annexes : 223 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque :
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.