Suivi pluriannuel de la mise en place et de la mobilisation des reserves carbonees et azotees chez deux cepages de vigne (vitis vinifera l. ) presentant une sensibilite differente a la coulure

par CHRISTOPHE ZAPATA

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de SYLVAIN CHAILLOU.

Soutenue en 1998

à l'INA .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Lors de la reprise de vegetation, la vigne (vitis vinifera l. ) mobilise ses reserves carbonees et azotees avant que l'assimilation ne se mette en place. La transition entre ces deux modes d'alimentation a ete suivie chez deux cepages presentant une sensibilite differente a la coulure : le pinot noir (cepage peu sensible) et le merlot noir (cepage sensible), tous deux greffes sur le meme porte-greffe so4. Des plants des deux cepages ont ete cultives pendant trente mois, en serre, sur un substrat de sable, et alimentes par une solution nutritive. Le suivi des reserves azotees a ete realise par marquage a l'azote 15 en premiere et en deuxieme annee. Les plantes entieres ont ete recoltees aux stades fin premiere annee, fin deuxieme annee, une feuille, floraison, nouaison. Les deux cepages ont presente un bon synchronisme dans l'apparition des stades et une croissance tres semblables tout au long de l'etude. La consommation des reserves carbonees et azotees est faible jusqu'au stade une feuille etalee puis s'intensifie tres fortement ensuite. Le niveau minimum des reserves dans les organes perennes (cep et racines) est atteint une quinzaine de jours avant la floraison. A partir de la, l'assimilation du carbone (photosynthese) et de celle de l'azote augmentent tres rapidement. La comparaison des deux cepages a montre que les fonctions d'assimilations se mettent en place plus lentement chez le merlot. Ce cepage est, de ce fait, dependant plus longtemps de ses reserves. C'est au moment de la transition dans le mode d'alimentation (2 a 3 semaines avant la floraison), que se situe le debut de la croissance rapide des rameaux et la meiose ovulaire, stade crucial pour l'apparition (ou non) de la coulure ulterieurement. La croissance des rameaux etant prioritaire a cette periode sur le developpement des inflorescences, tout retard dans la mise en place de l'assimilation se traduirait par un deficit alimentaire prejudiciable, d'abord, aux inflorescences.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 121 P.
  • Annexes : 171 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : AgroParisTech. Centre de Paris. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.