Le mouvement Libération-Nord, 1940-1947 : un engagement politique dans la résistance

par Alya Aglan

Thèse de doctorat en Histoire du XXe siècle

Sous la direction de Jean-Pierre Azéma.

Soutenue en 1998

à Paris, Institut d'études politiques .


  • Résumé

    L'étude reconstitue l'histoire d'un des grands mouvements de zone nord issu des initiatives convergentes des syndicalistes confédérés et chrétiens, puis des socialistes. Elle se divise en trois grandes sections, intitulées respectivement "le journal", "le mouvement" et "l'action", correspondant aux trois moments différents de l'histoire de Libération-Nord, dans lesquels s'insèrent des analyses transversales concernant notamment la sociologie du mouvement, ainsi que les réseaux de solidarité à l'origine de son recrutement. Dès que les liaisons avec Londres sont établies, grâce au voyage de Christian Pineau (mars-avril 1942), l'activité centrée sur la fabrication et la diffusion du journal Libération commence à s'étendre, via les réseaux Cohors et Phalanx, au renseignement économique et militaire. Au début de l'année 1943, le mouvement s'engage dans l'organisation de l'armée secrète. De manière simultanée, tout en redoublant ses efforts dans la lutte contre le STO. En 1944, Libération-Nord se présente comme un ensemble complexe ayant développé, outre ses nombreuses ramifications militantes, un véritable appareil de combat militaire, sans pour autant renoncer à ce qui fut sa vocation première, à savoir la propagande politique, qu'il continue à poursuivre après la Libération.

  • Titre traduit

    The Liberation-Nord movement (1940-1947) : a political commitment in the Resistance


  • Résumé

    This study reconstitutes the history of one of the great resistance movements of the northern zone which grew out of converging initiatives of first confederated and christian trade unionits and later, from the socialists. The study is divided into three parts : journal, movement, and action, which correspond to the three different stages of the history of Liberation Nord with several cross-cutting analyses, about the sociology of the movement and the solidarity networks where recruitment was made. As soon as the links with London were established, thanks to Christian Pineau's trip in March-April 1942, activities which first centered on the production and distribution of the newspaper liberation started to spread, through the networks Cohors and Phalanx, to economic and political intelligence. At the start of 1943, the mouvement dedicated itself to the organisation of the secret army while redoubling its efforts in the struggle against the STO. By 1944 Liberation Nord became a complex structure having developed, besides its numerous militant ramifications, a true apparatus for military combat, without ever giving up its primary vocation of political propaganda, an activity which will it will continue to pursue even after the Liberation.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 839 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Institut de recherches historiques du Septentrion. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MIC TH 2514
  • Bibliothèque : Centre d'histoire sociale du 20e siècle. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : T 694
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : FNSP 4 Coll 3656 405
  • Bibliothèque : Fondation nationale des sciences politiques. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Fondation nationale des sciences politiques. Bibliothèque.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.