Les nappes de Katmandou et du Gosainkund, Himalaya du Népal central : (étude cartographique, structurale, métamorphique, géochimique et radiochronologique)

par Santa Man Rai

Thèse de doctorat en Sciences de la terre

Sous la direction de Patrick Le Fort.

Soutenue en 1998

à l'Université Joseph Fourier (Grenoble) .


  • Résumé

    Au nepal central, dans les regions de katmandou et du gosainkund, une etude geologique multidisciplinaire a ete menee afin de caracteriser et de distinguer les nappes cristallines de katmandou (bas-himalaya) et du gosainkund (haut-himalaya), du moyen pays. Deux deformations principales ont ete reconnues : l'une syn-metamorphique, enregistree par des microstructures (lineation d'etirement, structures c-s, etc. ), l'autre post-metamorphique, enregistree par un axe anticlinal, oriente globalement w-e et par des plis orientes nne-ssw. Les conditions p-t syn-metamorphique different entre katmandou (900-720 mpa et 700-480\c) et gosainkund (890-580 mpa et 750-590\c). Entre le moyen pays (750 mpa et 560\c) et la nappe du gosainkund, les resultats p-t montrent une preservation du metamorphisme inverse. Les nombreuses similitudes petrographiques et geochimiques existant entre les gneiss illes et les granites cambro-ordoviciens des nappes de katmandou et du gosainkund montrent que ces formations sont equivalentes. Tel ne saurait etre le cas des gneiss illes du moyen pays du fait de leur age proterozoique. La chronologie du metamorphisme, determinee par la methode 4 0ar/ 3 9ar sur muscovite, montre un rajeunissement du sud vers le nord pour les trois unites (de 22 a 13 ma dans la nappe de katmandou, de 16 a 5 ma dans celle du gosainkund, et de 12 a 6 ma dans le moyen pays). Cette distribution n/s des ages n'etant pas correlable avec les assemblages metamorphiques, ni avec la deformation syn-metamorphique, elle correspondrait donc a une structuration post-metamorphique recente. En outre, les ages suggerent une exhumation plus precoce pour la nappe de katmandou que pour celle du gosainkund. Finalement, la nappe de katmandou et la nappe du gosainkund different tant par leur composition que par leur histoire geologique. Leurs caracteristiques s'accorderaient bien avec une origine de plus en plus distale au front de la marge septentrionale du continent indien.


  • Pas de résumé disponible.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2011 par [CCSD] [diffusion/distribution] à Villeurbanne

Les nappes de Katmandou et du Gosainkund, Himalaya du Népal central : (étude cartographique, structurale, métamorphique, géochimique et radiochronologique)

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (311 p.)
  • Annexes : 320 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Service interétablissements de Documentation (Saint-Martin d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire Joseph-Fourier.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Sorbonne Université. Bibliothèque de Sorbonne Université. Section Géosciences et environnement.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T GRE1 1998 RAI

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Sorbonne Université. Bibliothèque de Sorbonne Université. Section Géosciences et environnement.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 98 GRE 0195
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.