Etude du role des precipites intermetalliques dans l'absorption d'hydrogene lors de la corrosion aqueuse d'alliages de zirconium

par GWENN LELIEVRE

Thèse de doctorat en Sciences appliquées

Sous la direction de Daniel Fruchart.

Soutenue en 1998

à Grenoble 1 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Le phenomene d'absorption de l'hydrogene lors de la corrosion aqueuse par les gaines en alliages de zirconium peut devenir l'un des facteurs limitant la duree de sejour des crayons combustibles dans les reacteurs a eau pressurisee. L'objectif de ce travail vise a mieux comprendre le role joue par la composition chimique et la microstructure de l'alliage, en particulier le role des precipites intermetalliques zr(fe,cr)#2 et zr#2(fe,ni) (presents dans les zircaloys2 et 4), dans le transport de l'hydrogene a travers la couche d'oxyde superficielle formee par corrosion aqueuse. Trois methodes ex situ de caracterisation des isotopes de l'hydrogene et des precipites intermetalliques ont ete developpees ou adaptees : il s'agit de l'imagerie ionique (sims), de l'autoradiographie du tritium et de la microanalyse nucleaire. La diffraction de neutrons in situ a egalement ete utilisee pour caracteriser les evolutions structurales des phases minoritaires (precipites intermetalliques, zircone quadratique et monoclinique, hydrures de zirconium) durant des premiers stades de l'oxydation. Les resultats obtenus ont permis de montrer qu'une couche d'oxyde formee sur les zircaloys peut toujours etre scindee en une sous-couche externe poreuse et une sous-couche interne dense, jouant a elle seule un role barriere vis a vis de l'absorption de l'hydrogene. La complementarite de ces resultats et leur confrontation avec les resultats de la litterature ont egalement permis de confirmer l'implication des precipites dans le processus d'absorption de l'hydrogene : ils constitueraient des sites de reduction des protons de l'eau ainsi que des chemins privilegies de l'hydrogene dans l'oxyde dense protecteur. Des elements tels que le fer et le nickel presents dans ces precipites pourraient egalement favoriser l'absorption d'hydrogene en inhibant sa reaction de recombinaison. Le cas de l'alliage zr-1nb qui ne contient pas de precipites intermetalliques, est egalement apprehende.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 149 P.
  • Annexes : 194 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Service interétablissements de Documentation (Saint-Martin d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire de Sciences.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.