A la recherche de nouveaux supraconducteurs a haute temperature critique dans le systeme sr-k-bi-o

par SERGUEI KAZAKOV

Thèse de doctorat en Physique

Sous la direction de JEAN-JACQUES CAPPONI et de EUGENI ANTIPOV.

Soutenue en 1998

à Grenoble 1 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    La decouverte recente de la supraconductivite a 30 k dans la perovskite cubique ba#0#. #6k#0#. #4bio#3 a attire l'attention sur les oxydes de bismuth en particulier au vu de la difference importante des proprietes par rapport a celles des cuprates supraconducteurs. Le but de ce travail etait de rechercher de nouveaux supraconducteurs dans le systeme sr-k-bi-o. Nous avons effectivement reussi a synthetiser plusieurs nouveaux compose dans ce systeme, dont deux nouveaux supraconducteurs a 12k, et apporte ainsi une connaissance plus approfondie des mecanismes de la supraconductivite dans les oxydes mixtes de bismuth. Le nouveau compose sr#1#. #2bi#0#. #8o#3 a ete prepare sous pression d'oxygene. La structure de srbio#3, determinee par diffraction neutronique, peut etre decrite comme une perovskite distordue de maille ab2a#p, c2a#p (a est le parametre d'une perovskite cubique ideale). Nous avons montre qu'il y a une dismutation partielle du bismuth en deux cations bi#3#+ et bi#5#+ qui occupent deux sites distincts bi1 et bi2. Cette localisation des charges explique la propriete d'isolant du compose. Une substitution partielle de k ou rb sur le site du sr est a l'origine de la supraconductivite dans les composes sr#1##xk#xbio#3(t#c12) et sr#1##xrb#xbio#3(t#c13 k), prepares a haute pression et haute temperature. La substitution par les cations alcalins provoque egalement une diminution des parametres de maille et de l'importance de la distorsion par rapport a la symetrie cubique. Les structures cristallines de sr#1#. #2bi#0#. #8o#3, sr#0#. #7k#0#. #3bio#3, sr#0#. #4k#0#. #6bio#3, sr#0#. #3k#0#. #7bio#3 ont ete determinees a partir de donnees de diffraction de rayons-x et de neutrons. Dans la region supraconductrice la symetrie est tetragonale. Nous avons aussi synthetise le nouveau compose sr#1#. #6k#1#. #4bi#2o#7 qui est le second terme de la serie de ruddlesden-popper serie (sr,k)#n#+#1bi#no#3#n#+#1. La structure a ete affinee a partir de donnees de diffractions de rayons-x sur poudre. La composition cationique (sr,k) ne varie que sur une tres etroite plage ce qui ne permet pas d'atteindre des valeurs suffisamment basse de la valence du bismuth. Ceci est probablement responsable de l'absence de supraconductivite dans les echantillons prepares. Enfin, deux autres nouvelles phases sr#2##xk#xbi#2o#7## et srkbio#4 ont aussi ete trouvees dans le systeme sr-k-bi-o et nous avons determine leur structure.

  • Titre traduit

    Search for new high temperature superconducting compounds in the sr-k-bi-o system


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 62 P.
  • Notes : NON REPRODUIT
  • Annexes : 22 REF.

Où se trouve cette thèse ?