L'hybridation in situ fluorescente : outil de diagnostic, de suivi et d'etude de la progression tumorale dans les proliferations malignes diffuses plasmocytaires et lymphoides b de bas grade

par CRISTINA-MIHAELA CRACIUNESCU DASCALESCU

Thèse de doctorat en Sciences médicales

Sous la direction de Dominique Leroux.

Soutenue en 1998

à Grenoble 1 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    L'etude des anomalies chromosomiques recurrentes permet d'identifier de nouvelles entites cytogenetiques, d'affiner la classification et d'ameliorer la comprehension de la pathogenie des divers syndromes lymphoproliferatifs chroniques. La technique d'hybridation in situ fluorescente (fish) sur noyau interphasique assure la detection d'anomalies structurales et numeriques, meme en absence de mitoses. La mise au point d'une technique fish double couleur nous a permis de detecter la translocation t(11 ; 14) dans des lymphomes a cellules du manteau et leucemies lymphoides chroniques ; cette translocation pourrait definir une entite cytogenetique regroupant des syndromes lymphoproliferatifs chroniques, avec presentation leucemique. Nous proposons que cette entite frontiere soit appelee lymphome/leucemie a cellules du manteau. D'autre part, la deletion du bras long du chromosome 7, frequente dans les leucemies aigues et les myelodysplasies secondaires, se retrouve dans des syndromes lymphoproliferatifs avec modulation lymphoplasmocytaire. Pour l'etude des anomalies numeriques dans les gammapathies monoclonales, nous avons utilise la sonde centromerique du chromosome 9. Nous avons retrouve la trisomie 9 dans 82% des myelomes et 20% des gammapathies monoclonales a signification indeterminee. La fish sur noyau interphasique avec des sondes centromeriques multiples a permis de mettre en evidence l'instabilite chromosomique comme mecanisme de progression tumorale dans les myelomes. Par une technique fish avec une sonde marquant la region 1q12, nous avons mis en evidence la fragilite de l'heterochromatine impliquee dans les translocations desequilibrees du myelome. Enfin, nous avons montre que les aneuploidies recurrentes et precoces, telle les trisomies 9 et 1q dans le myelome, peuvent etre considerees marqueurs de cellules malignes et utilisees a la detection de celles-ci dans le greffon et dans la moelle des patients apres une intensification therapeutique avec autogreffe.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 181 P.
  • Annexes : 337 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Service interétablissements de Documentation (Saint-Martin d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire de Sciences.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.