Evolution intraspecifique et systeme de reproduction de la gorgebleue a miroir luscinia svecica

par SOPHIE QUESTIAU

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Pierre Taberlet et de Marie-Christine Eybert.

Soutenue en 1998

à Grenoble 1 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Nous avons etudie l'evolution intraspecifique de la gorgebleue a miroir luscinia svecica. Nous avons teste, en premier lieu, si les sous-especes decrites correspondaient a des entites genetiques claires. En sequencant une partie de la region de controle et du gene du cytochrome b situes sur l'adn mitochondrial, nous avons revele que les sous-especes sont en fait tres proches genetiquement (region de controle: 0,00168 0,00001 (divergence moyenne es), cyt. B : 0,00344 0,00017, pour les deux sous-especes les plus differentes morphologiquement). Les sous-especes ont donc diverge rapidement apres un goulot d'etranglement recent, comme le montre le nombre eleve d'haplotype ne divergeant que par quelques mutations. L'emergence de morphes differents s'est probablement produite sous l'influence de pressions selectives fortes ou par derive genetique dans des zones separees apres un second goulot d'etranglement. La selection sexuelle pourrait avoir entraine la divergence des caractere sexuels secondaires comme la couleur du miroir. Pour qu'il y ait selection sexuelle, une variance dans les succes reproducteurs individuels doit exister. Nous avons donc etudie le systeme de reproduction d'une population de gorgebleue nichant dans les marais salants de guerande (bretagne) pour evaluer les variations des succes reproducteurs grace aux empreintes genetiques. Chez les especes monogames, il est en effet possible de maximiser son succes reproducteur via des fecondations hors-couples. Nous avons utilise les aflp (amplified fragment length polymorphism) pour mesurer le taux de paternites hors-couples dans les nichees. Comme nous le pensions, 63,8% des nichees contiennent au moins un jeune issu d'une fecondation hors-couple (= 41,9% des jeunes). Cela souligne le role potentiel d'une forte selection sexuelle chez cette espece. Par contre, aucun biais de la sex-ratio vers les males en fonction de l'attractivite du pere n'a ete mis en evidence dans les couvees.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 98 P.
  • Annexes : 140 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Service interétablissements de Documentation (Saint-Martin d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire de Sciences.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.