Etude des consequences d'un stress hyperthermique sur l'appretement et la presentation des antigenes

par ELSA PEPIN

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Christian Villiers.

Soutenue en 1998

à Grenoble 1 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Pour etre reconnu par les lymphocytes t, un antigene doit subir un appretement dans une cellule presentatrice de l'antigene. Cet appretement implique, dans la majorite des cas, la degradation proteolytique de l'antigene en peptides, l'association de certains de ces peptides avec des molecules codees par le complexe majeur d'histocompatibilite (cmh) de classe i ou de classe ii et l'expression de complexes molecule du cmh-peptide a la surface de la cellule presentatrice sous une forme reconnue par le recepteur des lymphocytes t. Le travail presente consiste en une etude des consequences d'un stress hyperthermique sur l'appretement d'antigenes exogenes, presentes a des lymphocytes t cd4#+ par les molecules du cmh de classe ii. Nos resultats montrent qu'un stress hyperthermique (2 heures a 42c) affecte la capacite des cellules presentatrices a presenter les antigenes par la voie du cmh ii. Ceci a ete observe dans plusieurs modeles : lymphocytes b humains transformes par le virus d'epstein-barr et toxine tetanique, hybridome b murin et ovalbumine, lymphocytes b de rate de souris et ovalbumine. Cette inhibition peut neanmoins etre levee quand l'incubation des cellules presentatrices avec l'antigene est longue ou pour des concentrations elevees d'antigene. Nous avons etudie en detail chacune des etapes de l'appretement intracellulaire de l'antigene. L'expression des molecules du cmh ii et leur fonctionnalite ne sont pas modifiees par le stress, de meme la chaine invariante est toujours exprimee et correctement degradee. L'antigene est capture de facon efficace et se trouve bien en presence de molecules du cmh ii au cours de son transit dans les cellules presentatrices stressees. Nous avons montre que le mecanisme de costimulation entre cellules presentatrices et cellules t ne semble pas etre implique dans cette inhibition. Le seul element perturbe que nous avons mis en evidence est une production plus rapide et/ou plus importante de peptides antigeniques dans les compartiments lysosomaux des cellules presentatrices stressees, qui peut etre correlee a une augmentation de l'activite de la cathepsine b. Pour expliquer l'inhibition de la presentation des antigenes, nous proposons deux hypotheses : 1) l'association des peptides antigeniques avec les molecules du cmh ii dans les compartiments lysosomaux des cellules presentatrices stressees serait deficiente, 2) les complexes molecule du cmh ii-peptide antigenique ne seraient pas correctement transportes a la surface des cellules presentatrices stressees. La participation directe ou indirecte de proteines de stress, comme hsp72, peut etre envisagee dans ces deux modeles.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 175 P.
  • Annexes : 240 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Service interétablissements de Documentation (Saint-Martin d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire de Sciences.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.