Croissance crustale et contraintes paléogéographiques apportées par les isotopes du Nd dans les sédiments

par Frédéric Simien

Thèse de doctorat en Géochimie

Sous la direction de Claude Allègre.

Soutenue en 1998

à Paris, Institut de physique du globe .


  • Résumé

    Il n'existe pas de consensus pour savoir si la masse continentale a été extraite du manteau très tôt dans l'Histoire de la Terre ou bien si elle a été différenciée au cours du temps. Les études en Sm-Nd apportent des contraintes à ce problème car l'isotope père et l'isotope fils sont presque exclusivement fractionnés lors d'un épisode de différenciation crustale. Il est donc possible de dater depuis quand les matériaux font partie de la croûte. L'application de ce couple aux shales permet une approche à grande échelle car ils représentent une moyenne de la croûte continentale. Les évolutions des compositions isotopiques en Nd des séries paléozoïques en Europe de l'ouest et dans l'est du Canada indiquent qu'il n'y a pas eu de grand apports de matériaux juvéniles dans la masse sédimentaire au cours du Paléozoïque, même durant les orogenèses. Les informations apportées par cette méthode peuvent contraindre les reconstructions paléogéographiques. En accord avec les données stratigraphiques et paléontologiques, nous proposons qu'il faille reconsidérer les modèles d'évolution géodynamique dans lesquels un océan Sud Armorcain séparait la Bretagne de l'Espagne au cours du Paléozoïque. Les données canadiennes nous permettent de proposer un modèle d'évolution pour les zones exotiques des Appalaches. Nous pensons que la zone Avalon se situait à proximité de l'Amérique du Sud à l'aube du Paléozoïque, puis qu'elle a été accolée au continent nord Américain vers l'Ordovicien moyen (450 Ma). Pour la zone Méguma, nous pensons qu'elle devrait être rattachée à l'Afrique de l'ouest au Protérozoïque supérieur puis qu'elle est entrée en collision avecle continent Nord américain au Carbonifère (300 Ma). Dans la dernière partie, la compilation des données isotopiques en Sm-Nd dans les sédiments détritiques à grain fin permet d'avoir une idée de l'évolution de la croûte à l'échelle globale depuis presque 4 Ga. Malheureusement, pour pouvoir déterminer la courbe de croissance crustale, il nous faudrait connaître le volume de sédiments injectés dans le manteau au cours du temps et la taille du réservoir de type manteau appauvri dans les temps très anciens.

  • Titre traduit

    Crustal growth and paleogeographic contraints by Nd isotopes in sediments


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (302 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 277-302

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Sciences de la Terre Recherche - cartothèque - CADIST.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T GLOB 1998 SIM

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Sciences de la Terre Recherche - cartothèque - CADIST.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 98 GLOB 0005
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.