Les alienes d'esprit au siecle des lumieres dans les archives judiciaires parisiennes

par MICHEL CAIRE

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Danielle Gourevitch.

Soutenue en 1998

à Paris, EPHE .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    A l'appui d'environ un millier de proces-verbaux de demence dresses par les commissaires au chatelet de paris (serie judiciaire des archives nationales) entre 1701 et 1790, l'auteur etudie la procedure d'hospitalisation des alienes d'esprit sur ordonnance du lieutenant general de police. Sont tour a tour examines les circonstances de l'intervention et les conditions de l'examen, l'attitude de la population et le role des medecins et chirurgiens, les caracteristiques sociologiques de la population des malades rencontres, les modalites de leur admission dans les divers etablissements, le vocabulaire employe par les divers protagonistes, la nature de la pathologie en cause et les therapeutiques en usage. Cette documentation inedite, recoupee avec d'autres sources manuscrites et imprimees, enrichit et souvent renouvelle la connaissance de l'organisation et du fonctionnement des institutions parisiennes (hotel-dieu, hopital general, hopital des petites-maisons, charenton, saint-lazare et autres petits etablissements religieux, les nombreuses pensions privees laiques), qui offrent des conditions de sejour tres inegales et des soins assez rudimentaires. En ce dernier siecle de l'ancien regime, il s'avere cependant que le fou n'est plus tenu pour un sous-homme, ni pour un surhomme divin ou diabolique, mais regarde comme un malade, et recu en tant que tel en maison specialisee: la folie est explicitement consideree comme une maladie naturelle relevant de la medecine, et l'hospitalisation du fou comme un moyen de le guerir.

  • Titre traduit

    Lunatics during the age of enlightenment in the parisian judicial archives


  • Résumé

    Based on one thousand written reports of dementia established by the commissioners of the chatelet de paris (series y, archives nationales, paris) between 1701 and 1790, this thesis examines the hospitalization procedures of insane person ordered by the lieutenant of police. For each case the circonstances of the intervention are studied, as well as the condition of the examination, the attitude of the population and the role of the physicians and surgeons, the sociological characteristics of the patients, their hospitalization in the different institutions, the vocabulary used by the protagonists, the nature of their pathology and the treatments in use. This hitherto unknown documentation, confirmed by other manuscript and printed sources, enriches and often renews the knowledge of the organization and fonctioning of the parisian institutions {hotel-dieu, hopital general, petites maisons, charenton, saint-lazare and other religious establishments, and several private pensions) that offered unequal conditions of hospitalization and rather rudimentary care. In this last century of the old regime, insane persons were no longer seen as subhuman nor superhuman with divine or diabolical propensities, but as patients, received as such in specialized institutions: madness is explicitely considered as a natural disease, depending on medicine and the hospitalization of the mentally ill as a way of curing them.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol., 815 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 511 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Institut de recherches historiques du Septentrion. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MIC TH 2880
  • Bibliothèque : École pratique des hautes études. Service Commun de la documentation, des bibliothèques et des archives.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 4 Ms 81 1-2
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.