Variabilité à long terme des peuplements du récif de Tiahura, Moorea, Polynésie française : 1971-1997

par David Augustin

Thèse de doctorat en Sciences biologiques fondamentales et appliquées. Sciences médicales

Sous la direction de Bernard Salvat.

Soutenue en 1998

à Paris, EPHE .


  • Résumé

    La variabilite a long terme des peuplements majeurs du paysage sous-marin du recif de tiahura (moorea, polynesie francaise) a ete etudiee de 1971 a 1997. Cinq peuplements ont ete echantillonnes (algues, coraux, mollusques, echinodermes et poissons) sur les trois unites geomorphologiques du recif (recif frangeant, recif-barriere et pente externe). Les facteurs retenus pour expliquer la variabilite temporelle observee sont essentiellement les perturbations naturelles (acanthaster planci, blanchissements des coraux, cyclones, marees anormalement basses) et les pressions anthropiques (extractions de sable et de blocs coralliens, pietinement des colonies coralliennes, rejets d'eaux usees, eutrophisation). Les donnees ecologiques ont ete recoltees : 1. Irregulierement dans le temps sur l'ensemble du recif depuis 1971 ; 2. Tous les ans sur le recif-barriere, depuis 1990, et sur la pente externe, depuis 1991. Il ressort, de cette etude holistique, que la variabilite a long terme des peuplements recifaux de tiahura est fortement conditionnee par la manifestation des perturbations naturelles et des pressions anthropiques. Le degre d'anthropisation est essentiel dans l'explication des tendances observees. Ainsi, sur le recif frangeant ou les pressions anthropiques sont fortes, l'ecosysteme initialement domine par les coraux se transforme en un ecosysteme domine par les macroalgues et moins diversifie en mollusques. Sur la pente externe ou les pressions anthropiques sont quasi-absentes, l'ecosysteme reste domine par les coraux et les peuplements y evoluent au gre des perturbations naturelles et de leur dynamique propre. La situation est intermediaire sur le recif-barriere ou les coraux, actuellement moins bien representes que par le passe mais toujours dominants, sont en competion pour l'espace avec les macroalgues qui progressent. Cette etude montre enfin qu'il n'est pas correct de caracteriser la biocenose d'un ecosysteme recifal sans considerer le facteur temps.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 146 p.
  • Annexes : 230 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Observatoire océanologique. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : E III b / AUG / v
  • Bibliothèque : Station biologique. Service de documentation scientifique.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : M-270419990001
  • Bibliothèque : Station marine. Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : DINA-the
  • Bibliothèque : Ecole pratique des hautes études. Service commun de la documentation, des bibliothèques et des archives . Sciences de la vie et de la terre.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.