Molecules de la surface cellulaire impliquees dans la fixation d'hiv-1 et l'entree

par ISABELLE MONDOR

Thèse de doctorat en Sciences biologiques fondamentales et appliquées

Sous la direction de QUENTIN SATTENTAU.

Soutenue en 1998

à l'EPHE .

    mots clés mots clés


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Les premiers evenements conduisant a l'infection des cellules par le virus de l'immunodeficience humaine sont l'attachement et l'entree. Pour cela, hiv-1 a besoin d'un recepteur primaire, cd4, et d'un corecepteur appartenant a la famille des recepteurs de chimiokines. Ces corecepteurs ont ete caracterises par plusieurs groupes assez precocement au cours de ce travail. Un des buts principaux de ce projet etait de comprendre les facteurs impliques dans la fixation virale et le role des anticorps neutralisants dans cette etape. Dans ce but, un nouveau test de fixation a ete developpe pour detecter la fixation de la particule virale aux cellules exprimant ou non cd4 dans lequel les artefacts possibles dans les analyses anterieures ont pu etre elimines. En parallele, nous avons developpe des techniques permettant d'analyser les interactions prenant place entre les glycoproteines d'enveloppe d'hiv-1, cd4 et le recepteur de chimiokines cxcr4. Les resultats que nous avons obtenus conduisent aux conclusions suivantes : - des virus x4 peuvent se fixer tres efficacement a certains types cellulaires de facon independante de cd4 par des interactions impliquant les heparanes sulfates proteoglycanes. - la gp120 s'associe a la fois avec cd4 et cxcr4 a la surface cellulaire pour former un complexe ternaire ; - l'interaction entre gp120 et cxcr4 est fortement dependante de l'affinite de la gp120 pour cd4, du niveau d'expression de cd4, de l'origine virale de la gp120, de la boucle v3 et de l'integrite des extremites n et c-terminales ; - les anticorps monoclonaux contre tous les epitopes de neutralisation connus sur la gp120 interferent soit avec l'interaction gp120-cd4 soit avec l'interaction gp120-cxcr4. - ces memes anticorps monoclonaux interferent tous avec la fixation aux cellules des virus x4, suggerant que les corecepteurs sont impliques dans l'attachement d'hiv. L'affinite de gp120 pour cd4 dans le contexte virus-cellule pourrait etre relativement faible et, pour compenser, le virus pourrait utiliser d'autres molecules de la surface cellulaire comme les heparanes sulfates, les molecules d'adhesion et probablement les corecepteurs pour stabiliser son interaction avec les cellules cibles.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 290 p.
  • Annexes : 395 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Ecole pratique des hautes études. Section Sciences de la vie et de la terre.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.