La pollution des eaux pluviales urbaines en réseau d'assainissement unitaire. Caractéristiques et origines

par MARIE-CHRISTINE GROMAIRE MERTZ

Thèse de doctorat en Sciences appliquées

Sous la direction de Michel Desbordes.

Soutenue en 1998

à Marne-la-vallée, ENPC .


  • Résumé

    Ce travail de thèse a visé à mettre en place, au niveau d'un bassin versant urbain situe en centre-ville et draine par un réseau d'assainissement unitaire (bassin versant du marais à paris), un dispositif expérimental permettant le suivi de la qualité des eaux urbaines aux différents niveaux du cycle de l'eau dans la ville. Il a permis : - la caractérisation fine de la pollution des différents types d'eaux produites par le bassin versant (eaux usées de temps sec ; eaux de ruissellement des toitures, des cours intérieures et de la voirie ; eaux pluviales unitaires), en terme de : ' concentration en mes, ms, doc, dbo5, métaux et hydrocarbures, ' répartition de la pollution entre la phase dissoute et la phase particulaire, ' nature des particules (teneurs en polluants, vitesses de sédimentation), ' répartition de la pollution au cours de l'évènement pluvial. - l'évaluation, a l'échelle du bassin versant et sur la durée de l'évènement pluvieux, de la contribution respective des trois sources de pollution qui sont les eaux usées, les eaux de ruissellement et la remise en suspension des dépôts en réseau, à la pollution des eaux pluviales en réseau unitaire, - l'étude de l'évolution de la qualité des effluents au cours de leur transfert en réseau. Les résultats mettent en évidence le rôle fondamental joue par le réseau d'assainissement unitaire dans la pollution des effluents unitaires. Ils démontrent que le réseau n'est pas seulement un système de transport des effluents mais qu'il constitue un réacteur physico-chimique qui conditionne la qualité des effluents de temps sec et de temps de pluie. Sur le bassin versant du marais, la remise en suspension des stocks de pollution accumules par le temps sec dans le réseau constitue la principale source de particules et de matière organique des effluents de temps de pluie, tandis que les masses métalliques proviennent essentiellement des eaux de ruissellement de toiture, via la corrosion des éléments de toiture métalliques.

  • Titre traduit

    Urban wet weather pollution in combined sewer networks. Characteristics and origins


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (660 p.)
  • Annexes : 177 REF.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Ecole des Ponts ParisTech (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne). La Source - Bibliothèque de l'Ecole des Ponts.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : NS 22732
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.