Nature, fonctionnement et utilisation de l'écolabel de produit

par Alain Nadaï

Thèse de doctorat en Gestion

Sous la direction de François Lévêque.

Soutenue en 1998

à Paris, ENMP .


  • Résumé

    Depuis le début des années 90, les dispositifs nationaux d’étiquetage environnemental de produits (i. E. Ecolabel) se sont multipliés au niveau mondial. L'écolabel permet aux firmes de signaler au consommateur les produits considérés comme plus respectueux de l'environnement naturel. Il offre cette possibilité pour les produits qui satisfont des exigences environnementales minimales appelées critères d'écolabellisation. Ces critères sont négocies pour chaque groupe de produits entre les différents groupes d’intérêts, notamment industriels, et les représentants des pouvoirs publics. En effet, ces derniers voient dans l'écolabel un moyen de déclencher des innovations environnementales sur les produits. L'analyse empirique du développement des écolabels français et européens m'a permis de montrer que les stratégies industrielles vis a vis de l’écolabel prennent différentes formes : coopération d'ensemble de l'industrie a l’élaboration des critères et au développement de l’écolabel, opposition frontale, affrontement de groupes stratégiques de firmes sur le choix des critères. La thèse met ces stratégies d'opposition et d'affrontements en rapport avec l'impact qu'a l’écolabel sur les profits des firmes. L'outil d'analyse est l’économie de l'environnement et l’économie industrielle. Sur le plan théorique, ce travail rebondit dans le champ de l’économie de la qualité. La thèse assimile l’écolabel à une qualification de produits, au sens donné à ce terme par l’économie des conventions. Je montre que l’élaboration d'une qualification détermine le coût d'innovation en qualité des firmes, entendu comme le coût de l'innovation qui permet de modifier la qualité d'un produit aux yeux des consommateurs. Ces coûts déterminant les profits des firmes sur le marché, elles en conçoivent naturellement des enjeux par rapport au contenu de cette qualification. Le travail ouvre donc et fait avancer la question du lien entre concurrence marchande et processus de qualification.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (226 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliographie 139 références

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Mines ParisTech. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse 1 Capitole. Service commun de la documentation. Bibliothèque de la Manufacture des tabacs.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : GM1671-1998-1
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.