Prise en compte des effets de site topographiques dans l’étude de la stabilité des pentes soumises à des sollicitations dynamiques

par Frédéric Vanbrabant

Thèse de doctorat en Géologie de l'ingénieur

Sous la direction de Jean-Alain Fleurisson.

Soutenue en 1998

à Paris, ENMP .


  • Résumé

    Les méthodes de calcul de stabilité de pentes habituellement utilisées pour tenir compte des forces d'inertie provoquées par les séismes sont les méthodes pseudostatiques. Leur principale limitation réside dans le choix du coefficient sismique, qui ne tient pas compte de la valeur réelle des forces effectivement présentes, en particulier de la variabilité spatiale des forces d'inertie due aux effets de sites topographiques. Pour prendre en compte ces effets de site topographiques, nous avons développé un logiciel qui calcule en tout point d'un massif uniforme les interférences résultant des réflexions d'un signal incident de référence sur la topographie. Nous avons ensuite modifié les méthodes pseudostatiques pour intégrer les accélérations obtenues dans les calculs de stabilité de pente. Nos calculs réalisés pour un certain nombre de configurations de talus et de matériaux distinguent deux types de comportements : - pour les mouvements superficiels et les chutes de blocs, notre méthode a mis en évidence, à l'instar des observations et d'autres modélisations, des amplifications considérables de l’accélération au sommet des reliefs ; - pour les mouvements rotationnels profonds de grandes dimensions, l’étude a montré par contre que les forces d'inertie moyennes sur tout le volume instable sont plus faibles que celles calculées en surface, et donc que les méthodes de calcul pseudostatiques basées sur l’accélération de pic sous-estiment, pour certaines configurations, la stabilité. Pour illustrer nos propos, nous avons étudié la stabilité de la butte de roquebilliere-belvedere, dans les Alpes-Maritimes. Enfin, pour tenter de mieux approcher la complexité des matériaux et de la structure interne du massif, nous avons étendu notre méthode à l’étude des matériaux visco-élastiques, et au cas des structures bicouches a stratification horizontale.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (220 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. [152-162], 192 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Mines ParisTech. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : EMP 147.454 CCL. TH. 930
  • Bibliothèque : Mines ParisTech. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : EMP 147.454 CCL. TH. 930

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Sciences de la Terre Recherche - cartothèque - CADIST.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 98 ENMP 0852
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.