Cementation basse pression des aciers developpement d'un capteur de suivi

par PHILIPPE JACQUET

Thèse de doctorat en Sciences appliquées

Sous la direction de Michel Lambertin.

Soutenue en 1998

à Paris. ENSAM .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Bien que la cementation basse pression possede des avantages indeniables par rapport a la cementation gazeuse atmospherique, notamment son absence d'oxydation interne, son developpement est freine par l'absence de moyen de controle. Le capteur que nous avons mis au point permet d'etudier la diffusion du carbone a travers une membrane de fer. La face amont de la membrane est exposee a une atmosphere carburante tandis que sa face aval est balayee par une atmosphere decarburante. L'analyse par un catharometre de la composition du gaz provenant de la face aval nous renseigne sur le flux de carbone qui penetre dans l'acier. Cette technique nous a permis de montrer que tant que le gaz possede un pouvoir carburant suffisant pour saturer la surface, on atteint plus ou moins rapidement un etat stationnaire. Si l'atmosphere est fortement surcarburante, on observe une sursaturation en carbone de la membrane se traduisant par un pic de vitesse superieur a la vitesse obtenue en regime stationnaire. Dans les deux cas, la vitesse de diffusion est l'etape regulatrice. Si l'on baisse le pouvoir carburant de l'atmosphere, on montre que c'est l'apport de carbone qui devient l'etape limitante.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 149 P.
  • Annexes : 104 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Arts et Métiers ParisTech. Centre d'enseignement et de recherche. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.