L'antiquite grecque a la francaise : modes d'appropriation de la grece au xixe siecle

par Chryssanthi Avlami

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de François Hartog.

Soutenue en 1998

à Paris, EHESS .


  • Résumé

    La representation de l'antiquite grecque au xixe siecle francais peut-elle constituer une grille d'analyse en vue d'apprehender la societe francaise post-revolutionnaire? cette these repond par l'affirmative et entreprend d'inscrire les lectures francaises de l'antiquite grecque etudiees dans l'horizon des debats ideologiques et philosophiques de l'epoque. Pour organiser l'espace d'une production intellectuelle particulierement prolixe cinq thematiques sont choisies, auxquelles correspondent cinq auteurs : l'antiquite grecque convoquee par la revolution et la contre-revolution, et notamment par chateaubriand; interpelee par mme de stael dans sa tentative de definir le champ litteraire moderne; impliquee dans le debat religieux dont benjamin constant est un des protagonistes; interpretee par la philologie naissante dont emile egger est a la fois praticien et theoricien; les grecs anciens invites enfin a jouer un role politique dans l'oeuvre de louis menard. Deux criteres conceptuels regissent l'interpretation des textes presentes et legitiment ce choix thematique: le concept de progres et celui de comparaison historique. Le progres, catalyseur principal pour l'elaboration de tout schema theorique de la pensee du xixe siecle entraine, en matiere d'histoire, l'homogeneisation et la linearite des temps, en assignant a l'avenir une fonction eminemment teleologique. L'antiquite grecque, consideree a travers le prisme du progres, devient une entite intellectuelle vouee a l'enfance de l'humanite. La comparaison historique entre la cite grecque et la societe francaise du xixe siecle qui resulte de cette conception du temps sert de denominateur commun aux cinq thematiques envisagees.

  • Titre traduit

    Modes of appropriation of greek antiquity in nineteeth- century france


  • Résumé

    Can the representation of ancient greece provide an analytical framework for understanding post-revolutionary france? this thesis argues the affirmative and examines french readings of greek antiquity in the context of its philosophical and ideological debates. The very extensive literature on this subject is examined by means of five thematic analyses, in each case concentrating on the reflection of a thinker deemed representative. I analyse the invocation of greek antiquity in revolutionary and counter-revolutionary thought and practice (chateaubriand), the definition of modern literature (germaine de stael), the religious debates (benjamin constant), the institutionalisation of philology (emile egger), and finally in thinking the political (louis menard). Two conceptual criteria have governed the thematic choice and textual interpretation: the concept of progress and that of historical comparison. Progress, as the principle catalyst in all of nineteenth-century theoretical thought, gives rise to a homogenisation and linearisation of time and accords the future a teleological function. Seen throught this conceptual grid, greek antiquity becomes an intellectual entity synonymous with the infancy of humanity. The historic comparison of the greek city with nineteenth-century french society wich takes place in terms of this conceptualisation of time is the thematic focus of the five studies.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 199 par Atelier national de Reproduction des Thèses à Lille

L'Antiquité grecque à la Française : modes d'appropriation de la Grèce au XIXe siècle


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (668 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 999 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Institut de recherches historiques du Septentrion. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MIC TH 2689
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : EHESS H 1998 31 1-2
  • Bibliothèque : Fondation Maison des sciences de l'homme. Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque Gernet & Glotz (Paris). (Contact: Marie LERAT) .
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : D13.AVLA 2000
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 199 par Atelier national de Reproduction des Thèses à Lille

Informations

  • Sous le titre : L'Antiquité grecque à la Française : modes d'appropriation de la Grèce au XIXe siècle
  • Détails : 1 vol. (668 p.)
  • ISBN : 2-284-01384-8
  • Annexes : Bibliogr. p. 628-665
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.